Les Russes valident la reprise de Gefco par RZD


L'autorité russe de la concurrence a annoncé vendredi 16 novembre avoir donné son feu vert au rachat pour 800 millions d'euros de 75 % de Gefco, filiale logistique du constructeur automobile français PSA, par les chemins de fer russes RZD.


© Gefco
© Gefco
L'autorité russe de la concurrence a validé la reprise de Gefco par RZD. Le service fédéral anti-monopole (FAS) "a pris la décision de donner son aval" à la transaction. La vente, signée officiellement le 5 novembre, doit permettre à PSA-Peugeot-Citroën de redresser ses finances.
Concernant cette récente acquisition, Vladimir Iakounine, président des chemins de fer russes, a précisé que le siège social resterait en France. Le nouvel actionnaire compte également conserver le PDG, Luc Nadal, et la "majorité de la direction et le personnel" ce qui "n'interdit pas, plus tard, des changements, décidés avec nos partenaires français, pour rendre Gefco plus efficace". La "priorité" est de développer les activités de fret entre l'Asie et l'Europe, a-t-il expliqué, ajoutant que la Russie, le Bélarus et le Kazakhstan "prévoient de créer une entreprise commune de logistique ferroviaire" dont Gefco sera "partie intégrante". Il a également relevé que le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, n'avait "pas, initialement, manifesté d'intérêt pour travailler avec Gefco. Depuis, il m'a confié qu'étant donné les synergies dans ce secteur, il serait peut-être intéressé". "On peut envisager des partenariats dans la logistique, surtout avec la récente décision gouvernementale en France de regrouper les activités opérationnelles et d'infrastructure", a-t-il fait valoir.

"Entreprise de logistique ferroviaire entre Russie, Bélarus et Kazakhstan"


Jusqu'à présent détenu à 100 % par PSA, Gefco réalise avec le constructeur 62 % de son chiffre d'affaires, qui s'est élevé l'an dernier à 3,78 milliards d'euros. Les camions, wagons ou navires affrétés par Gefco transportent chaque année plus de 3 millions de voitures des usines aux points de vente, en passant par les parkings de stockage et des ateliers de "post-production", où sont ajoutées des dernières options du véhicule. Gefco veut dépasser le cap des 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires dès 2015 en s'attaquant aux zones à forte croissance comme l'Amérique latine, l'Asie et le Moyen-Orient. Le transporteur emploie environ 9.400 employés dont près la moitié (4.500) sont en France.

675 locomotives de fret

RZD et Siemens ont conclu vendredi 16 novembre un accord de 2,5 milliards d'euros prévoyant la construction de 675 locomotives. Ces locomotives électriques destinées au fret seront construites dans le cadre de la coentreprise "Ouralskié Lokomotivy" détenue à parité par Siemens et Sinara, une société russe d'investissement. Ces locomotives "de nouvelle génération" seront produites entre 2016 et 2020.
Par ailleurs, Vladimir Iakounine estime que la décision concernant la construction de lignes à grande vitesse en Russie devrait intervenir après 2013. "La crise internationale a rendu plus difficile la réalisation de ce type de grands projets. Nous devons donc trouver un système adéquat de financement", a expliqué lundi 19 novembre M. Iakounine, dans un entretien au quotidien économique "Les Échos". "Nous n'avons pas pu cette année. Nous faisons tout notre possible, mais ce n'est pas sûr que ce soit réalisable en 2013", a-t-il indiqué, assurant néanmoins que "le projet n'est pas gelé. Dans notre immense pays, il y a une vraie demande".
La Russie, qui doit accueillir les jeux Olympiques d'hiver en 2014 et la Coupe du monde de football en 2018, veut construire plus de 2.500 kilomètres de lignes à grande vitesse (LGV). La première ligne devrait relier Moscou à Saint-Pétersbourg. Alstom, associé à Bouygues, et la SNCF ont déjà fait part de leur intérêt respectif, tout comme d'autres groupes internationaux. Interrogé sur l'atout que pourrait représenter une éventuelle offre commune Alstom-SNCF face à celles des concurrents, M. Iakounine a répondu : "Peut-être. Mais c'est à eux de décider de leur offre. Le premier arrivé, le premier servi... Et nous choisirons la meilleure offre". "Les propositions françaises ne sont pas moins intéressantes que celles des Allemands et des Espagnols", a-t-il relevé.
Quand au projet gouvernemental de privatiser partiellement RZD via une entrée en Bourse, qui pourrait concerner à terme 25 % du capital, M. Iakounine a déclaré : "Il faut faire attention à ne pas lancer un processus contre-productif". "Regardez les résultats de la libéralisation des chemins de fer au Royaume-Uni. Aujourd'hui, le prix des transports ferroviaires autour de Londres est 2.000 % plus élevé qu'autour de Rome", a-t-il souligné.

AFP

Lundi 19 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse