Les Suisses vont voter sur un second tunnel routier au Gothard


Les Suisses vont voter sur l'opportunité de construire un second tunnel routier sous le massif alpin du Saint-Gothard, un important axe reliant le Nord au Sud de l'Europe, car les opposants au projet ont réussi à réunir le nombre de signatures nécessaires pour l'organisation d'un référendum.


©  Tunnel du Gothard
© Tunnel du Gothard
L'association "Non au deuxième tube du Gothard" et des militants écologistes ont déposé mardi 13 janvier à la Chancellerie fédérale à Berne quelque 75.000 signatures demandant un tel référendum. Selon la Constitution suisse, il faut 50.000 signatures pour organiser un référendum. Pour l'association, ce nouveau tunnel serait une violation de la protection des Alpes suisses, qui est inscrite dans la Constitution depuis 1994. Le gouvernement suisse décidera le 8 février prochain quand la votation populaire sera organisée, en 2015 ou en 2016.
L'affaire remonte à 2012 et concerne la nécessité de rénover le tunnel actuel ouvert en 1980, d'ici une vingtaine d'années.... Soucieux de pouvoir assurer le trafic Nord-Sud pendant ces travaux de réfection, prévus entre 2020 et 2030, le gouvernement suisse a proposé en 2012 la construction d'un second tunnel routier au Gothard, qui servirait à remplacer le tunnel existant, pendant les travaux. Ces travaux nécessiteront en effet la fermeture du tunnel, où transitent chaque jour des milliers de voitures et de poids lourds, en route vers le Sud ou le Nord de l'Europe.

Préservation des Alpes suisses

Pour les opposants au second tunnel, ce projet est "odieux", selon les mots de Caroline Beglinger, de l'Association transports et environnement (ATE). Depuis que le gouvernement a proposé ce second tunnel, plus d'une cinquantaines d'associations se sont déclarées ouvertement opposées au projet. Elles veulent préserver les Alpes suisses des conséquences négatives du trafic de transit. Un texte, voté par les Suisses en 1994 et inscrit dans la constitution, prévoit en effet que les marchandises de transit doivent être transportées par le rail, et que les capacités des routes de transit dans les Alpes, comme le tunnel du Gothard, ne doivent plus être augmentées.
Le gouvernement de son côté estime qu'il a respecté ces exigences, dans la mesure où les deux tunnels, lorsqu'ils fonctionneront en même temps, ne pourront être empruntés dans chaque sens que sur une seule voie, l'autre voie étant réservée aux arrêts d'urgence. Dans le tunnel actuel, il y a deux voies de circulation dans chaque sens.

AFP

Mercredi 14 Janvier 2015



Lu 223 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse