Les Vengeurs du Delta du Niger font trembler le Nigeria



Les Vengeurs du Delta du Niger font trembler le Nigeria
Les rebelles des Vengeurs du Delta du Niger (NDA) ont annoncé le week-end dernier un cessez-le-feu conditionnel et accepté de négocier avec le gouvernement du Nigeria. Les attaques contre les installations pétrolières dans la région du delta (Sud), courantes jusqu'en 2009, ont repris très exactement le 10 février, lorsque des militants ont fait exploser le gazoduc de Bonny Soku. Bien que peu médiatisé à l'époque, ce sabotage marquait les débuts d'un groupe jusqu'alors inconnu : les Vengeurs du Delta du Niger (NDA). Ils ont revendiqué l'attaque indiquant qu'ils ambitionnaient de réduire à néant la production pétrolière du Nigeria. La production de pétrole, qui compte pour 70 % des revenus de l'État, a diminué de 21,5 % par rapport au mois de janvier, selon les chiffres de l'Opep pour juillet. La semaine dernière, le ministre nigérian du Pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu, déclarait que 1.600 oléoducs avaient été "vandalisés" depuis le mois de janvier. Beaucoup de ces attaques relèvent de sabotages plus "artisanaux" dans les mangroves du Delta, mais les NDA ont su viser les oléoducs et les plateformes stratégiques de la production pétrolière du pays. À la suite de ces sabotages et de la chute des cours du brut, le Nigeria a perdu sa place de première économie et de premier exportateur de pétrole d'Afrique. Dans leur acte de naissance, les NDA réclament l'attribution de 60 % des blocs pétroliers en faveur des communautés locales, la libération immédiate du leader indépendantiste pro-Biafra Nnamdi Kanu et le maintien du traité d'amnistie tel qu'il a été signé par le précédent gouvernement de Goodluck Jonathan en 2009. Dans un message posté le week-end dernier sur leur site web, les NDA s'engagent "à observer une cessation des hostilités". "Ils n'ont pas confiance dans le gouvernement d'Abuja", note Don Okerere, spécialiste en sécurité basé à Lagos. "C'est une bonne nouvelle que les NDA acceptent de négocier", poursuit le consultant. "Mais je n'imagine pas que le gouvernement puisse répondre à leurs conditions". Même si cela n'est pas mentionné dans leur dernier communiqué, les NDA ont menacé de déclarer l'indépendance du Delta (Biafra) le 1er octobre, jour de la fête d'indépendance nationale.

AFP

Mercredi 24 Août 2016



Lu 214 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse