Les acconiers sont "les premiers investisseurs sur le domaine public maritime"


Au vu des résultats du troisième trimestre 2015, Nicolas Gauthier, le président du Syndicat des entreprises de manutention de Marseille-Fos (Semfos), reste persuadé que les manutentionnaires des deux bassins continuent de bénéficier de "la reconquête des parts de marché" due à la dernière réforme portuaire.


© Med Europe Terminal
© Med Europe Terminal
À trois mois de la fin de l'année, Nicolas Gauthier, le président du Semfos, estime que la croissance de 4 % du trafic conteneurisé et de 8 % des vracs solides au terme des trois premiers trimestres constituent deux chiffres-clés pour les entreprises de manutention des deux bassins du port de Marseille-Fos.
"Il n'y a pas eu de conflit social à Marseille-Fos depuis février 2011. Il faut maintenir cette stabilité sociale qui nous a permis de développer nos parts de marché", souligne le président des manutentionnaires marseillais qui redoute toutefois "des éléments extérieurs (le dossier de la SNCM qui constitue la moitié du l'activité de la Socoma), de politique nationale ou européenne".

300 millions d'euros en cinq ans

Nicolas Gauthier reste convaincu qu'il faut continuer à investir. Sur les cinq dernières années, la profession a investi 300 millions d'euros sur le port de Marseille-Fos, soit plus que le Grand Port maritime et les pouvoirs publics. Et d'insister : "Nous, les manutentionnaires, sommes les premiers investisseurs sur le domaine public maritime". Le président du Semfos rappelle que la profession, au niveau national, souhaite "la création d'un comité des investissements publics et privés" ("L'Antenne" du 23 juin). Le projet de loi est à l'agenda parlementaire.
L'acconier, qui a gardé en mémoire son passé de directeur de port (il a exercé ce métier au port de La Rochelle avant d'entrer dans le monde de la manutention), n'oublie pas de mentionner que "les investissements réalisés sur le domaine public maritime reviennent un jour au DPM".

"Les installations de Fos emploient aujourd'hui 720 dockers"


Au plan local, il prône également la modernisation des dessertes terrestres. Il juge nécessaire la modernisation de l'accès aux terminaux portuaires, le rond-point de la Fossette et souhaite voir se concrétiser le projet d'autoroute A56 Fos-Salon-de-Provence.
Quant aux accès nautiques, il est persuadé qu'"il faut savoir préparer l'avenir". En d'autres termes, un port doit, selon lui, être prêt à anticiper la venue de porte-conteneurs géants et non pas s'adapter au gigantisme.
Pour ce qui concerne Fos, il se dit impatient de voir déposer le "dossier loi sur l'eau" pour le comblement de "la rotule" située entre les terminaux opérés par Seayard et Eurofos et attend que les travaux démarrent. Autre dossier qui revêt une importance capitale à ses yeux, la rationalisation de la desserte ferroviaire de Fos 2XL. Selon lui, un "chantier commun aux deux opérateurs éviterait de casser les trains".
Interrogé enfin sur la coexistence des bassins Est et Ouest sur le front des marchandises diverses, il souligne l'importance du développement des deux terminaux en matière d'emploi.
Tous statuts confondus, les installations de Fos emploient aujourd'hui 720 dockers (dont 467 pour le Gemfos) et 375 à Marseille (dont 225 personnes au Gemest).

Vincent Calabrèse

Jeudi 15 Octobre 2015



Lu 22 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse