Les acteurs du gaz naturel déçus des ambitions françaises pour 2020



L'AFGNV regroupe les acteurs de la filière : producteurs et transporteurs de gaz, constructeurs de véhicules... © AFGNV
L'AFGNV regroupe les acteurs de la filière : producteurs et transporteurs de gaz, constructeurs de véhicules... © AFGNV
Les acteurs du gaz naturel ont affiché mardi 6 décembre leur "déception" face au plan proposé par le gouvernement pour développer des stations de distribution de gaz naturel pour véhicules. Ce plan, actuellement soumis à consultation publique, fixe un objectif d'installations d'environ 80 points de ravitaillement en gaz naturel carburant d'ici 2020 et 115 en 2025, alors que les professionnels en proposaient eux plus de 200 en 2020. Ce projet "est très décevant", a réagi Gilles Durand, secrétaire général de l'Association française du gaz naturel pour véhicules (AFGNV), qui regroupe les acteurs de la filière (producteurs et transporteurs de gaz, constructeurs de véhicules, etc.). L'association estime que, d'ici 2020, la France pourrait se doter d'un parc de 11.000 poids lourds et 20.000 véhicules utilitaires roulant au gaz naturel contre à peine 13.000 aujourd'hui, alimentés par une quarantaine de stations. Ce plan français intervient dans le cadre de l'application d'une directive européenne datant de 2014 pour développer les carburants alternatifs moins polluants que le diesel et l'essence. Chaque État doit mettre au point avant la fin de l'année une stratégie nationale de déploiement d'une infrastructure pour ces carburants alternatifs (hydrogène, gaz, électricité). Selon Gilles Durand, la proposition française "répond a minima" aux objectifs de la directive qui vise à installer un nombre suffisant de points de ravitaillement pour que des véhicules puissent circuler dans les grandes agglomérations et traverser l'Europe. "Ce projet minimaliste pourrait même enrayer une dynamique industrielle", argumente l'AFGNV, mettant aussi en avant son "incohérence" avec l'objectif de développement de la filière fixé par la loi sur la transition énergétique. Celle-ci prévoit que 3 % des poids lourds roulent au gaz naturel en 2023, soit une multiplication par dix de la consommation de gaz carburant, et que 20 % de ce gaz soit d'origine renouvelable via la méthanisation.

AFP

Lundi 12 Décembre 2016



Lu 349 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse