Les actifs français de SNC-Lavalin repris par un nouvel acteur



L'aéroport de Dijon a changé de mains © Région Bourgogne
L'aéroport de Dijon a changé de mains © Région Bourgogne
La société canadienne SNC-Lavalin a cédé tous ses actifs français à l'entreprise hexagonale Edeis, né d'un partenariat entre la société de participations Impact Holding et le fonds Ciclad. Cette acquisition a été annoncée vendredi 30 décembre. Elle concerne notamment la gestion de 18 aéroports régionaux français et un espagnol.
Edeis "reprend toutes les activités du groupe" d'ingénierie et de construction SNC-Lavalin SAS "en France et à Monaco", a annoncé l'acheteur, qui se définit comme un "nouvel acteur français de l'ingénierie et de la gestion d'infrastructures complexes".
Ce rachat n'aura "aucun impact négatif sur l’emploi", assure Edeis, ajoutant que plus de 1.100 collaborateurs du groupe SNC-Lavalin SAS en France et à Monaco sont concernés par cette cession d’actifs. Le montant de la transaction n'a pas été précisé.
Les activités infrastructures des agences de Reims, Ivry-sur-Seine, Strasbourg, Quimper, Montoir-de-Bretagne, Nantes, Cholet, Lyon, Brive, Bordeaux, Nice, Monaco et Toulouse font partie du portefeuille.
La gestion de 19 aéroports passe également dans le giron de la nouvelle société, à savoir Angoulême, Annecy, Auxerre, Bourges, Castellón (Espagne), Châlon-Champforgeuil, Cherbourg, Dijon, Le Havre, Mayotte, Nîmes, Reims, Rouen, Saint-Martin-Grand-Case, Tarbes, Toulouse-Francazal, Tours, Troyes et Vannes.
La gestion du port de plaisance de Rouen pour les activités opérations et maintenance figure aussi dans le portefeuille racheté. Par ailleurs, "l’activité du train à crémaillère, localisée dans le Puy-de-Dôme, devrait faire l’objet d’une cession dans le courant de l’année 2017", précise Edeis.
SNC-Lavalin avait annoncé en août étudier une offre de rachat de sa filiale française déposée par Impact Holding et Ciclad. SNC-Lavalin a entrepris une vaste réorganisation depuis une série de d'affaires judiciaires, au Canada et dans le monde. La multiplication des scandales avait poussé en 2013 la Banque mondiale à interdire cette société de participer à ses appels d'offre pour dix ans.

AFP

Lundi 2 Janvier 2017



Lu 816 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 13:05 L'aéroport de Sainte-Hélène, bouée de sauvetage €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse