Les aéroports belges dans le collimateur de l'Europe


La Commission européenne condamne Charleroi à rembourser six millions d'euros d'aides d’État alors qu'elle ouvre une enquête sur une aide octroyée à l'aéroport de Bruxelles.


De nombreuses compagnies low-cost décollent de Charleroi © Ryanair
De nombreuses compagnies low-cost décollent de Charleroi © Ryanair
L'aéroport de Charleroi va devoir rembourser six millions d'euros pour avoir perçu des aides jugées illégales par la Commission européenne, qui va en outre enquêter sur une aide accordée à certaines compagnies aériennes opérant à l'aéroport de Bruxelles.

Gardienne de la concurrence en Europe, la Commission a jugé le 1er octobre que l'aéroport de Charleroi, d'où décollent de nombreuses compagnies low-cost, avait reçu des aides "incompatibles avec les règles de l'UE, et qui doivent maintenant être récupérées".
Ces aides ont permis à l'aéroport de "se développer sensiblement depuis 2002", mais ont "procuré un avantage économique considérable", entraînant des distorsions de concurrence "qui n'ont fait que s'amplifier au fil du temps avec la croissance du trafic". Prenant en compte ces deux aspects, Bruxelles a conclu qu'une partie de l'aide pouvait être autorisée mais que le solde, soit environ six millions d'euros, devait être remboursé.
La Commission a par ailleurs ouvert une enquête sur un régime d'aide belge : une aide publique d'environ 19 millions d'euros par an a été octroyée au gestionnaire de l'aéroport de Bruxelles, entre 2014 et 2016, afin qu'il les redistribue aux compagnies aériennes. Or la majorité de ces fonds doit être attribuée à la compagnie nationale Brussels Airlines, ce qui fait tiquer les fonctionnaires européens. Ces derniers redoutent "le financement, sur des fonds publics, des coûts de fonctionnement ordinaires de certaines compagnies aériennes".
Le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia, a défendu la nécessité de ne "pas gaspiller l'argent des contribuables" via "la multiplication d'infrastructures aéroportuaires non rentables ou l'octroi d'avantages indus à certaines compagnies".

 

 


AFP

Vendredi 3 Octobre 2014



Lu 67 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse