Les aéroports de province répondent à Alexandre de Juniac



"Nice et Lyon sont à la pointe de la lutte pour l'ouverture de droits de trafic supplémentaires sur les plateformes de province" © Aéroports de Lyon
"Nice et Lyon sont à la pointe de la lutte pour l'ouverture de droits de trafic supplémentaires sur les plateformes de province" © Aéroports de Lyon
Les aéroports de province ont réagi, par l'intermédiaire de l'Union de aéroports français (UAF), aux propos d'Alexandre de Juniac, qu'ils accusent de vouloir "brider le développement des territoires". Le patron d'Air France a critiqué dans une interview aux "Échos" parue le 10 mars la stratégie de certaines plateformes régionales consistant à ouvrir des vols internationaux long-courriers.
Les aéroports régionaux "tiennent à souligner les conséquences dramatiques pour nos territoires d’une stratégie qui vise in fine à concentrer tous les vols intercontinentaux sur le hub d’Air France à Roissy". Selon eux, ils "doivent pouvoir répondre à la forte demande de leurs clients pour l’ouverture de lignes directes en long-courrier".
Dans le quotidien économique, Alexandre de Juniac a déclaré que "la desserte intercontinentale directe des villes de province par des compagnies étrangères est une stratégie extrêmement pénalisante pour le hub d’Air France" et que "vouloir ouvrir quelques vols directs au détriment du hub de Roissy est un raisonnement qui pénalise, in fine, les territoires".
Pour les aéroports de province, au contraire, "les Régions ont besoin de ces lignes directes pour accompagner leur développement économique (…) en particulier à l’international".
Les dirigeants d'aéroports mettent en avant la demande des entreprises de leurs territoires
pour "des liaisons long-courriers rapides et directes" sans "contraintes inutiles".
Pour l'UAF, les aéroports régionaux n'ont pas vocation à simplement alimenter le hub d’Air France : "Laissons le choix aux entreprises régionales de partir de chez elles, elles le demandent". Selon la fédération, Paris est "naturellement promis à se développer" et ne saurait être menacé par "des vols directs en nombre limité depuis les aéroports régionaux". Au contraire, selon elle, "une pratique protectionniste freinerait la productivité et le développement des correspondances sur les plateformes parisiennes".

Franck André

Vendredi 13 Mars 2015



Lu 235 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse