Les aéroports régionaux atténuent la baisse du fret aérien français


À l’image de 2011, 2012 a été une mauvaise année pour le fret aérien français qui perd 5,5 points, à 2,39 millions de tonnes. Il faut dire que l’activité est plus que les autres encore soumise à la conjoncture économique mondiale.


Les aéroports régionaux atténuent la baisse du fret aérien français
"La priorité pour les chargeurs avant 2008 était de trouver des capacités de fret, assure Olivier Boccara, le président de la commission aérienne de l’association professionnelle TLF Overseas. Qu’elles soient maritimes ou aériennes importaient moins que de parvenir à acheminer la marchandise dans les délais impartis". Les arbitrages économiques ont pris le dessus. Et les compagnies qui avaient misé sur le tout-cargo ont revu leur copie. "L’offre de fret aérien demeure surcapacitaire", observe pourtant Philippe Aliotti. Le délégué général de l’Union des aéroports français (UAF) rappelle que la situation du fret aérien français est à l’image de ce qu’on observe au niveau mondial : "Au-delà de la conjoncture économique, il faut aussi voir que le fret maritime devient plus concurrentiel, plus rapide et mieux traité dans les ports internationaux, ce qui marginalise l’aérien".
Le recul du trafic global français est porté par la baisse du trafic sur les aéroports parisiens (- 6,3 %), qui représentent environ 85 % du trafic sur l’ensemble des aéroports du pays. Les aéroports régionaux enregistrent une hausse sensible des flux (+ 2,2 %), qui succède à une plus forte baisse en 2011 (- 5,3 %). Outre-mer, la baisse du trafic de fret avionné est encore plus nette (- 7,6 %). Elle est compensée par une embellie du fret postal par air (+ 22,7 %), en recul (- 4,2 %) par ailleurs sur l’ensemble du territoire national. "Si l’on exclut le trafic généré directement par les activités industrielles voisines des aéroports, à l’image de l’aéronautique à Toulouse ou Nantes, les plates-formes régionales ne développent pas de stratégie pour attirer du fret, observe Philippe Aliotti. Il n’existe pas de concurrence entre Roissy-Charles-de-Gaulle et les autres aéroports français". Une situation qui ne lui paraît pas anormale : "Le traitement du fret nécessite des équipements et une main-d’œuvre spécifiques, note le délégué général de l’UAF. Les plates-formes régionales misent plus facilement sur la croissance du trafic passagers que sur le fret pour se développer".

"L’offre de fret aérien demeure surcapacitaire"


S’il est vrai que la part de fret traitée par les aéroports régionaux demeure modeste, plusieurs gestionnaires montrent des ambitions dans ce secteur : c’est le cas à Marseille qui accueille le hub Europe du Sud-Méditerranée d’UPS, TNT et DHL depuis 2007, de Toulouse qui n’exclut pas d’investir dans ce domaine dans l’avenir ou de Bâle-Mulhouse où 15 millions d'euros sont investis dans une future zone fret.
Les aéroports de Châteauroux et de Vatry misent de leur côté sur leur proximité avec Paris pour développer des zones logistiques en tentant d’attirer vers eux des investisseurs chinois : là, au-delà de faire atterrir des compagnies sur les anciennes pistes militaires, il s’agit de développer autour des aéroports des centres d’affaires tournés vers l’Asie.


Classement mondial des aéroports de fret en 2010

                                             Tonnes                          Evolution 2009-2010
1 - Hong Kong (HKG)      4.165.852                      23,2
2 - Memphis (MEM)          3.916.811                      5,9
3 - Shanghai (PVG)          3.228.081                      26,9
4 - Incheon (ICN)              2.684.499                      16,1
5 - Anchorage (ANC)        2.646.695                      36,6
6 - Paris (CDG)                 2.399.067                       16,8
7 - Francfort (FRA)            2.275.000                       20,5
8 - Dubaï (DXB)                 2.270.498                      17,8
9 - Tokyo (NRT)                 2.167.853                      17,1
10 - Louisville (SDF)         2.166.656                     11,2

Classement de l’ACI, août 2011


Classement des aéroports de france métropolitaine en 2012 (trafic fret)
 
                                                     Tonnes                          Evolution 2011-2012
1 Paris-Charles-de-Gaulle     1.949.660                     - 6,6 %
2 Paris-Orly                                94.700                           0,1 %
3 Toulouse-Blagnac                55.597                            9 %
4 Marseille-Provence               53.026                            0 %
5 Bâle-Mulhouse                       39.165                           - 5,3 %
6 Lyon-Saint-Exupéry               33.327                           1,4 %
7 Saint-Nazaire-Montoir           21.214                          21,8 %
8 Nice-Côte d'Azur                    15.064                           4,1 %
9 Rennes                                    9.865                             0,6 %
10 Nantes-Atlantique                8.668                             3,4 %

Classement de l’UAF, février 2013

Caroline Garcia

Jeudi 30 Mai 2013



Lu 382 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Mai 2013 - 14:00 Vatry et Châteauroux misent sur les Chinois


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse