Les aéroports tunisiens se cherchent des concessionnaires


Le gouvernent tunisien cherche à concéder plusieurs de ses aéroports afin d'assurer leur développement dans un contexte géopolitique difficile.


© OACA
© OACA
L' Office de l’aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé être à la recherche de gestionnaires privés pour plusieurs aéroports du pays.
Khaled Chelly, le président directeur général de l'OACA, a fait part dans une interview au site spécialisé dans le tourisme destinationtunisie.info de discussions avec des investisseurs à même de développer les infrastructures, notamment dans le cadre de contrats de concession.
"Nous sommes en train de chercher des solutions pour rentabiliser les aéroports de l’intérieur du pays. Nous avons contacté des investisseurs pour y monter des centres de maintenance ou des écoles de formation dans le but de réduire le coût et contribuer au développement économique de la zone. En l’absence du tourisme et du passager, il y a d’autres activités à y développer pouvant rapporter de l’argent", a déclaré Khaled Chelly.

"Les investisseurs attendent la stabilité politique"


Le patron de l'aviation civile a évoqué plus particulièrement les plateformes de Tozeur et de Tabarka, avec un projet de stockage temporaire d'avions pour le premier et de "méga-centre de maintenance" pour le second. Il annonce des pourparlers en cours concernant ce projet avec des investisseurs tunisiens. La création de centres de formation est aussi envisagée sur les deux aéroports.

Climat peu propice

Au sujet des discussions en vue de concéder certains aéroports, "comme celui de Tabarka", Khaled Chelly a concédé qu'elles étaient ralenties par le climat de crainte du terrorisme : "Il y a des Italiens, des Allemands et des Français qui sont intéressés, mais ils attendent la stabilité politique et plus de visibilité quant au climat des affaires. Une fois la stabilité là, il y aura énormément d’investissements, j’estime, avec une bonne dynamique", a-t-il expliqué.
L'opérateur turc Tav, concessionnaire des aéroports de Monastir et d'Enfidha, renégocierait actuellement son contrat du fait de la chute de 58 % du trafic passagers consécutive aux attentats de 2015. Un moratoire est évoqué sur le paiement du loyer. Tav a été choisi en 2007 par le gouvernement tunisien pour opérer et développer ces deux plateformes sur une durée de vingt ans.

Franck André

Lundi 25 Avril 2016



Lu 109 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse