Les anti-Lyon-Turin réclament plus de fret ferroviaire dès 2017


Les opposants à la ligne à grande vitesse Lyon-Turin réclamaient jeudi 28 septembre un renforcement immédiat du fret ferroviaire pour réduire le trafic des camions dans les vallées alpines, sans attendre l'achèvement de ce projet, confirmé la veille lors du sommet franco-italien.


La société franco-italienne Telt est responsable de la réalisation de la ligne Lyon-Turin © Telt
La société franco-italienne Telt est responsable de la réalisation de la ligne Lyon-Turin © Telt
"La priorité n’est pas de lancer le pharaonique projet Lyon-Turin, pour améliorer la situation dans vingt ou trente ans, peut-être, mais d'utiliser les capacités de la ligne existante (la voie ferrée qui emprunte le tunnel du Mont-Cenis en Savoie, NDLR) dès à présent, pour soulager les vallées et cols alpins du trafic des poids lourds et de leurs nuisances", a fait valoir l'association Inspire. "Qu’est-ce que la Région et l’État attendent pour transférer une partie du transport de marchandises de la route vers le rail dès 2017 ?", s'indigne l'association qui dénonce la sous-exploitation de l'Autoroute ferroviaire alpine (AFA), qui propose depuis 2003 un service de navettes pour les camions sur cette ligne de chemin de fer. La Coordination des opposants au projet Lyon-Turin réclame aussi des actions immédiates : "78 % de camions en moins entre la France et l'Italie, c'est possible maintenant" avec les infrastructures et les matériels roulants existants, selon elle.

"78 % de camions en moins entre la France et l'Italie, c'est possible maintenant"


Éric Fournier, président de la communauté de communes de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc, exposée à un très important trafic de camions vers l'Italie passant par l'autre grand tunnel transalpin, a pour sa part exprimé son "soulagement" devant la confirmation du projet, le report modal (vers le rail) étant "un élément indispensable pour préserver le milieu alpin et la santé de nos populations". C'est "encourageant", estimait-il à la veille de la venue à Chamonix du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, accompagné de ses collègues des Transports, Élisabeth Borne, et de la Santé, Agnès Buzyn, pour parler de la pollution dans la vallée.
"Plus que rassurés, nous sommes enthousiastes de voir que l'intérêt écologique et économique du Lyon-Turin est reconnu", a déclaré le président du Comité pour la Transalpine, Jacques Gounon, par ailleurs PDG du groupe Eurotunnel. "Le report modal ne peut passer que par des infrastructures modernes", a ajouté Jacques Gounon en marge d'une assemblée générale du comité, en présence de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et de Günther Ettl, conseiller du coordonnateur du corridor méditerranéen à la Commission européenne.
En juillet, la ministre chargée des Transports avait affirmé que le Lyon-Turin était concerné par la "pause" dans les constructions de nouvelles infrastructures annoncée par le président, Emmanuel Macron, relevant toutefois la "spécificité" de ce projet financé à 40 % par l'UE, à 35 % par l'Italie et à 25 % par la France.

AFP

Vendredi 29 Septembre 2017



Lu 582 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse