Les armateurs en butte aux problèmes de transfert de fonds


En Algérie, les armateurs internationaux qui desservent le pays restent confrontés depuis janvier 2010 à des difficultés de transferts de fonds vers leurs pays d'origine. L'Ecsa, la fédération des associations européennes des armateurs, va rendre public un rapport dont l'ambition est de servir de base de travail.


© Port de Béjaia
© Port de Béjaia
Suite à une circulaire en date du 5 janvier 2010 venant dresser un obstacle bureaucratique pour les filiales des armateurs étrangers desservant les ports algériens, les entreprises reprochent aux agents des douanes nationaux d'avoir la possibilité de bloquer dans le pays les fonds issus du paiement du fret. Fin novembre 2011, les frais d'immobilisation des conteneurs (que certains appellent indûment surestaries) s'élevaient à 170 millions d'euros en Algérie.

L'Ecsa demande que le délai de 90 jours soit doublé

Après avoir adressé un courrier au ministère pour se plaindre des sommes bloquées dans le pays par les armateurs étrangers, une rencontre s'est déroulée fin 2011 entre l'European Community Shipowners Associations (Ecsa) et les autorités compétentes algériennes pour se plaindre de la problématique financière que constitue l'arrêt des comptes d'escale fixé à 90 jours après le débarquement des conteneurs.

"Fin novembre 2011, les frais d'immobilisation s'élevaient à 170 M EUR"


L'association européenne a rappelé à ses interlocuteurs que l'arrêté interministériel du 15 février 1987 relatif au trafic maritime est aujourd'hui totalement obsolète. En effet, depuis, on a assisté à deux grands changements : la conteneurisation n'a cessé de croître dans le pays et les échanges sont aujourd'hui assurés majoritairement par des armateurs étrangers.
La fédération des associations armatoriales européennes a demandé que le délai soit porté à 180 jours ou que les importateurs réalisent les formalités de dédouanement plus rapidement qu'ils n'ont coutume de le faire, a indiqué Herman de Meester, délégué général de l'Ecsa. Les armateurs européens redoutent toutefois que certains ne jouent pas le jeu puisque de nombreux importateurs appartiennent encore au secteur public.
Il y a quelques mois, il s'était dit que, pour échapper au blocage des fonds en territoire algérien, les compagnies maritimes étrangères avaient trouvé l'astuce d'investir dans le pays. Or, il semble que les contraintes de la réglementation nationale n'aident pas ces compagnies à utiliser cet échappatoire.
À quelques jours des élections législatives en Algérie prévues le 10 mai, reste à savoir comment le rapport commandé par l'Ecsa sera reçu par les autorités et à quelle vitesse évoluera le dossier...

Vincent Calabrèse

Lundi 23 Avril 2012



Lu 723 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Avril 2012 - 12:40 Tanger Med multiplie les sources de croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse