Les armateurs s’engagent à rendre les GRI plus lisibles


La Commission européenne sollicite l’avis des utilisateurs de services maritimes sur les engagements pris par les armateurs concernant la publication des General Rate Increases qu’elle soupçonne de générer des ententes sur les prix.


Les annonces de hausse de taux de fret par les armateurs s'apparentent-elles à des pratiques anticoncurrentielles ? © Hafen Hamburg / Peter Glaubitt
Les annonces de hausse de taux de fret par les armateurs s'apparentent-elles à des pratiques anticoncurrentielles ? © Hafen Hamburg / Peter Glaubitt
Les engagements pris par les armateurs concernant la publication des intentions d’augmentation des prix de leurs services sont-ils suffisants pour garantir une concurrence saine ? C’est la question que se pose la Commission européenne. Bruxelles souhaite donc recueillir les observations des utilisateurs de ces services sur les lignes à destination et en provenance de l’Europe quant aux engagements pris par 15 des 18 premiers opérateurs mondiaux de ligne maritime régulière*. L’objectif de la démarche est de mettre fin à une pratique qui pourrait générer des ententes sur les prix, en violation des règles de concurrence de l’UE. Ce "retour d’information" doit conclure la procédure formelle ouverte en novembre 2013 par la Commission. Si "les acteurs du marché"  estiment que les engagements pris par les armateurs permettent une concurrence saine, alors la Commission les rendra juridiquement contraignants. Les compagnies qui ne respecteront pas leurs engagements pourront être condamnées à une amende "pouvant aller jusqu’à 10 % de leur chiffre d’affaires annuel mondial".

Des prix détaillés et fermes

Pour les trois prochaines années, les armateurs s’engagent à ne plus publier les variations de GRI, mais à proposer un prix maximum de service pour une période donnée, en détaillant toutes les composantes de ce prix (BAF, THC, Peak Season Surcharges, etc.) qui devra être respecté. Selon l'accord, le tarif sera en outre annoncé au plus tard un mois avant son entrée en vigueur.
La Commission craignait que "les annonces d’augmentation générale des taux ne fournissent pas une information complète sur les nouveaux prix aux clients, mais permettent seulement aux transporteurs d’étudier leurs intentions mutuelles en matière de tarification et de coordonner leurs comportements".

"Les annonces permettent aux transporteurs d’étudier leurs intentions mutuelles"


Les GRI ne mentionnent pas le prix final fixe du service concerné, mais seulement le montant de l’augmentation en dollars par EVP, la route commerciale concernée et la date de mise en œuvre envisagée. Des hausses "considérables" sont  observées, "s’élevant à plusieurs centaines de dollars par EVP", note la Commission qui ajoute : "Ces annonces d’augmentation générale des taux ont lieu habituellement trois à cinq semaines avant la date à laquelle il est prévu de les mettre en œuvre et, pendant cette période, une partie ou l’ensemble des autres transporteurs annoncent des intentions similaires de hausse des taux pour la même route ou une route semblable et pour la même date de mise en œuvre ou une date proche". Bruxelles s’interroge particulièrement sur un point : "Des annonces d’augmentation générale des taux ont parfois été reportées ou modifiées par certains transporteurs, peut-être afin de les aligner sur les augmentations annoncées par d’autres transporteurs".
Pour Alphaliner, pas de doute, le nombre excessif d'annonces de GRI et leurs montants extravagants ont eu l'effet inverse de celui escompté, les taux globaux atteignant 100 dollars par EVP sur le trade Asie-Europe. Le consultant a compté 13 annonces de GRI sur cette route en 2015, compris entre 300 et 1.200 dollars par EVP, toutes s'étant soldées par des échecs. En 2009, année du précédent effondrement des taux, il en avait relevé 7, allant de 150 à 300 dollars par conteneur 20 pieds. "La solution de la hausse générale de taux de fret est devenue cette année une habitude mensuelle", relève Alphaliner.

Les chargeurs circonspects

Les GRI sont apparus depuis la fin des conférences maritimes. Ces groupements d'armateurs qui s'entendent pour fixer les prix, ont été rendus illégaux dans l'Union européenne en octobre 2008, au nom du principe de libre concurrence. Les chargeurs se plaignent depuis lors du caractère arbitraire, opaque et douteux sur le plan concurrentiel de ces annonces de hausse de taux de fret. "Les GRI sont un système qui a subi quelques dérives. Qu'il y ait un ménage qui soit fait, c'est un minimum", estime Christian Rose, délégué général de l'AUTF (Association française des utilisateurs de transport de fret).
Il se félicite que la Commission se soit emparée du sujet : "C'est le signe que le message des chargeurs a été entendu". Mais il se garde de tout triomphalisme, évoquant "un document de travail soumis à consultation sur lequel nous devons nous pencher et qui nécessitera d'être amélioré".
Si elle "salue la prise de conscience des armateurs", l'AUTF ne devrait pas prendre de position hors du cadre de l'ESC (European Shippers' Council), le Conseil européen des chargeurs, qui dispose donc d'un mois pour le faire.


* China Shipping (Chine), CMA CGM (France), Cosco (Chine), Evergreen (Taïwan), Hamburg Süd (Allemagne), Hanjin (Corée du Sud), Hapag-Lloyd (Allemagne), HMM (Corée du Sud), Maersk (Danemark), Mol (Japon), MSC (Suisse), NYK (Japon), OOCL (Hong Kong), UASC (Émirats arabes unis) et Zim (Israël).

Voir le détail des engagements des armateurs

Caroline Garcia et Franck André

Jeudi 18 Février 2016



Lu 1375 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse