Les céréales en berne au port de Béjaia


Le port de Béjaia, situé sur la wilaya de Jijel, a clôturé l’année 2012 sur une hausse de trafic de 46,5 %. Cette forte progression est due à une croissance de 139 % des hydrocarbures. Le conteneur a progressé de 20 % mais les céréales ont fortement baissé.


© Port de Bejaia
© Port de Bejaia
Les hydrocarbures ont achevé l'année 2012 à Béjaia sur une activité de 9,8 millions de tonnes. Cette filière d'activité à l'export a dopé les vracs liquides qui se sont élevés à 8,7 millions de tonnes, en hausse de 176 %. Les vracs solides ont baissé de 9,2 % pour s'établir à 4,5 millions de tonnes en raison du trafic de céréales qui a diminué de 142.409 tonnes. Les responsables de cette tendance sont le blé qui s'est replié de 3,9 %, le maïs, qui a reculé de 4,9 %, et surtout le soja qui s'est effondré de 39,5 %.
Les marchandises diverses ont progressé de 32,4 % à l'import avec 4,5 millions de tonnes tandis qu'elles ont augmenté de 3,6 % à l'export en frôlant les 600.000 tonnes.
Le terminal à conteneurs géré par BMT (Portek) a traité l'an dernier 228.366 EVP, soit 20 % de plus qu'en 2011. En tonnage, ce segment d'activité s'est chiffré à 1,63 million de tonnes, en hausse de 14,5 %. L'autorité portuaire a rappelé qu'elle avait célébré en novembre le passage de sa millionième boîte.

"Augmentation du temps d'attente sur rade en 2012"


Quant aux passagers, ils ont régressé de 36,39 % à 14.810 et les véhicules ont baissé de 29,32 % à 3.167.
Le port de Béjaia a constaté que les navires céréaliers ont connu une augmentation du temps d'attente sur rade en 2012. Celui-ci s'est élevé à 7,18 jours contre 5,52 jours en 2011. "Cette altération est due aux lenteurs des procédures de contrôle aux frontières, mais également à l'arrivée en masse de navires de l'OAIC (Office algérien interprofessionnel des céréales) qui ne peut traiter qu'un navire à quai". Et de mentionner également "l'afflux de navires contingentés qui ont induit un prolongement du séjour en rade".
Quant à la durée du séjour à quai, d'autres catégories de navires ont en revanche enregistré une baisse du temps d'attente en rade. Il s'agit des conventionnels, navires-citernes (transporteurs d'huile), cimentiers. Les autres ont souffert de la congestion des espaces à leur disposition.
Au total, le temps d'attente moyen en rade s'est élevé en 2012 à 4,27 jours (contre 2,98 en 2011) et la durée moyenne du séjour à quai est passée de 2,95 jours en 2011 à 3,05 jours l'an dernier.

Des zones logistiques extra-portuaires en projet

Pour 2013, la création de zones logistiques extra-portuaires constitue l’un des projets les plus importants pour le port de Béjaia.
Les études technico-économiques pour les trois sites retenus (Tixter, Ighil Ouberouak et El-Kseur) ont été finalisées et les projets sont entrés dans la phase technique.
De leur côté, les investissements se sont également poursuivis en 2012, indique la direction du port. L'établissement dit avoir renforcé aussi bien ses équipements de manutention que de navigation et poursuivra en 2013 son programme d’investissements, en équipements, moyens navals, infrastructures et superstructures.
Dans le cadre de la politique de développement du port, l’EPB a inscrit pour l’exercice 2013 la construction du poste 25 qui a l'ambition d’améliorer "les conditions d’escales des navires, d’augmenter les espaces d’entreposage et réduire les attentes en rade".

Vincent Calabrèse

Mardi 23 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2013 - 14:56 Le Maghreb, un partenaire phare pour Marseille


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse