Les céréaliers prévoient une moisson record en Russie


La récolte de céréales de la Russie, premier pays exportateur de blé, devrait atteindre cette année un niveau record pour la période post-soviétique mais les agriculteurs sont pénalisés par la faiblesse des prix.


En 2015-2016, la Russie a dépassé les États-Unis comme premier fournisseur de blé de la planète © Supplier Cluster Russia
En 2015-2016, la Russie a dépassé les États-Unis comme premier fournisseur de blé de la planète © Supplier Cluster Russia
En Russie, "la récolte est prévue dans une fourchette entre 114 et 118 millions de tonnes, c'est du jamais vu pour la période post-soviétique", a déclaré mardi 16 août Arkadi Zlotchevski, président de l'Union russe céréalière. Le ministère de l'Agriculture prévoit de son côté une récolte entre 106 et 110 millions de tonnes.

Dernière récolte historique en 1978

Le record historique enregistré par le pays, aux fertiles "terres noires" proches de la mer Noire, remonte à 1978 à 127 millions de tonnes, avec des surfaces cultivées bien plus vastes qu'actuellement, a observé le représentant agricole. Depuis la chute de l'URSS en 1991, le maximum était de 108 millions de tonnes, en 2008.
Au 15 août, après récolte de 21,9 millions d'hectares (46 % des surfaces semées), 72,7 millions de tonnes de céréales avaient été sorties des champs (dont 51,1 millions de tonnes de blé), contre 57 millions de tonnes à la même date l'an dernier, selon le ministère de l'Agriculture.
La récolte avait déjà été très abondante l'an dernier à 104,8 millions de tonnes, ce qui avait permis à la Russie d'atteindre un record d'exportations à 33,9 millions de tonnes sur la campagne 2015-2016 et de dépasser les États-Unis comme premier fournisseur de blé de la planète (24,6 millions de tonnes).
Pour la campagne en cours (juillet 2016-juin 2017), les ventes à l'étranger pourraient encore augmenter à 38,5 millions de tonnes toutes céréales comprises, a estimé Arkadi Zlotchevski.
"Un record de production est une bonne chose, il faut s'en réjouir, mais il présente des risques significatifs", a-t-il cependant observé, s'inquiétant du très faible niveau des prix sur le marché intérieur, une tendance qui s'aggrave actuellement avec l'arrivée de cette moisson abondante. "Cela peut provoquer des faillites massives d'exploitations", a-t-il ajouté.

AFP

Mercredi 17 Août 2016



Lu 223 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse