Les chargeurs demandent un changement de cap


Du ferroviaire au routier en passant par la voie d'eau, les ports ou le maritime, l'AUTF attend des décisions publiques rapides sur plusieurs dossiers en suspens. La 16e Soirée des chargeurs a précisé ses positions dont sur le statut et le périmètre d'action des ouvriers dockers ainsi que sur les "THC fluviales".


Denis Choumert,  président de l’AUTF  © Érick Demangeon
Denis Choumert, président de l’AUTF © Érick Demangeon
Dans les allées et jardins de l'École des Beaux Arts à Paris le 19 juin au soir, les chargeurs ne boudaient pas leur satisfaction suite au veto des autorités chinoises au projet d'alliance P3 entre Maersk Line, MSC et CMA CGM. "Cette méga-alliance destinée à réduire la capacité de transport risquait de réduire, en premier lieu, le nombre de touchées dans certains ports français au détriment de nos entreprises exportatrices", selon Denis Choumert. L'occasion pour le président de l'AUTF d'évoquer d'autres dossiers maritimo-portuaires sources d'inquiétudes pour les chargeurs. Le premier concerne le régime et le périmètre d'action des ouvriers dockers. Objet d'une réflexion pilotée par Martine Bonny entre l'administration, l'Unim, la FNPD et l'AUTF, "l'enjeu réside pour les manutentionnaires et la FNPD dans la préservation et, si possible, l'extension du champ d'intervention prioritaire de la main-d'œuvre dockers sur la totalité des quais publics y compris, pour la manutention bord à quai des marchandises, ceux appartenant aux sociétés privées". Dans cette discussion devant déboucher sur des propositions législatives et réglementaires, les chargeurs défendent "le principe de liberté d'entreprendre protégé par le droit européen". Autre sujet maritime, la future obligation introduite dans la convention Solas de rendre les donneurs d'ordres responsables du contrôle du poids des conteneurs avant leur embarquement. En l'état, l'AUTF s'interroge sur sa transposition en droit national, et demande la création d'un groupe de travail entre chargeurs, armateurs et ports maritimes. Quant à la perception de la TVA à l'importation sans décaissement suite à l'annonce du président de la République le 17 février, "le fossé s'est vite creusé entre le discours et la réalité. Cette facilitation risque de n'être accordée qu'aux entreprises bénéficiant d'une autorisation de dédouanement à domicile unique (PDU)". Soit, 300 entreprises seulement, selon Denis Choumert.

Quid du report modal

Dans les transports terrestres, le récent mouvement social d'une partie des cheminots de la SNCF alimente les interrogations sur l'avenir du fret ferroviaire. Objet de plusieurs interventions ("L'Antenne" du 19/06), les chargeurs estiment que le mode "n'a jamais été autant exposé à une chute de ses trafics avec pour conséquences un basculement sur la route au mieux, des fermetures de sites au pire". Ce danger concerne aussi le combiné rail-route dont les aides publiques dites "au coup de pince" n'ont toujours pas été versées aux opérateurs au titre de l'exercice 2013. Pis, ces derniers ont appris officiellement le 19 juin par le secrétariat d'État chargé des Transports que l'aide passerait de 18 à 12 euros par manutention tout en laissant planer un doute pour 2014 et au-delà.

"Un système de transport performant au service de l'industrie"


La réduction de près d'un tiers du soutien public et son versement retardé au titre de 2013 affectent aussi le combiné fluvial. Ici, les chargeurs précisent leurs attentes sur le dossier des THC portuaires : "Nous partageons l'idée d'aller vers une mutualisation mais nous ne saurions nous satisfaire d'un effet de vases communicants qui créerait une augmentation des coûts supportés par les utilisateurs du ferroviaire et de la route pour l'acheminement de leurs conteneurs. La solution réside dans l'exploitation des gisements de productivité qui existent dans nos ports".

44 tonnes transfrontalier

Appelée Écotaxe ou Péage de transit poids lourd selon la dernière mouture présentée le 22 juin, les chargeurs demeurent enfin opposés à l'existence d'un mécanisme de majoration forfaitaire des prix du transport routier, "s'il n'est pas assorti d'un espace de liberté contractuelle". Dans l'attente de clarification sur ce sujet comme dans d'autres, ils demandent également aux pouvoirs publics d'autoriser le 44 tonnes transfrontalier avec les pays riverains qui, à l'instar de la France, permet la circulation des camions à ce poids, soit la Belgique, le Luxembourg, l'Italie et, par extension, les Pays-Bas.

Changements au sein de l'AUTF

La 16e Soirée des chargeurs a été l'occasion d'officialiser plusieurs changements au sein de l'AUTF. Délégué général depuis 2005, Philippe Bonnevie a fait valoir ses droits à la retraite. Ses responsabilités métiers dont le maritime, les ports et l'overseas sont désormais assurées par Fabien Becquelin en provenance du BP2S. De son côté, Christian Rose est nommé délégué général et continuera à suivre les dossiers de transports terrestres en parallèle.

Érick Demangeon

Lundi 23 Juin 2014



Lu 593 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse