Les chargeurs dynamisent l'immobilier logistique


Avec les deux tiers des surfaces placées, les chargeurs, de la grande distribution en particulier, portent l'essentiel de la croissance du marché de l'immobilier logistique en 2013. En région, la vitalité en Paca contraste avec l'atonie en Île-de-France qui alimente un stock dont la taille et l'obsolescence progressive deviennent un réel défi pour la filière.


© Prologis
© Prologis
Selon le segment observé, le marché de l'immobilier logistique progresse en 2013 de 21 % pour les entrepôts de plus de 5.000 m2 et de 10 % environ pour ceux de 10.000 m2 et plus. À l'origine de ces tendances, Cushman & Wakefield, BNP Paribas Real Estate et Arthur Loyd Logistique s'entendent en revanche sur les caractéristiques de l'exercice écoulé. Sur une demande placée comprise entre 2,1 et 2,5 millions de m2, la croissance est portée pour l'essentiel par de grands projets clés en main à l'initiative de chargeurs. Grande distribution en tête, ils représentent 70 % des volumes commercialisés à l'image de Gifi près de Douai (72.000 m2), Castorama à Saint-Martin-de-Crau (113.000 m2) ou Intermarché à Heudeville (52.700 m2). Si elles reflètent l'ampleur des rationalisations logistiques en cours, ces opérations "accompagnent la multiplication des canaux de vente liée à l'essor du e-commerce et à la prolifération des drives", selon Cushman & Wakefield.

Île-de-France en berne

Par région, les deux points d'entrée de la dorsale logistique française se distinguent avec, au sud, un nouveau record pour le marché Paca avec près de 370.000 m2 placés. À un niveau élevé supérieur à 250.000 m2, l'activité dans le Nord-Pas-de-Calais est stable. Plus inquiétantes sont les évolutions en Île-de-France et sur le marché lyonnais avec une baisse des volumes comprise entre 20 et 30 % selon les sources. Boostés par les régions Centre et Normandie, les marchés "secondaires" s'apprécient de 15 % avec une demande placée de 650.000 m2 environ.

Stock en hausse, loyers stables

Malgré la progression des surfaces placées, les contre-performances de l'Île-de-France alimentent le stock disponible. À près de 3,5 millions de m2, il se développe de 3 à 5 % selon les analyses. "L'offre actuelle n'est cependant pas toujours adaptée aux demandes exprimées, notamment en plateformes XXL", relève BNP Paribas Real Estate. Quant au marché lyonnais, sa faible activité en 2013 n'a pas permis de reconstituer son stock "historiquement bas à 225.000 m2, inférieur à une année de consommation", fait remarquer Arthur Loyd Logistique. S'agissant des loyers, la stabilité est de mise variant de 50 euros le m2 par an en Île-de-France à 42 euros sur le reste de la dorsale.

"Nouveau record pour le marché Paca avec près de 370.000 m2 placés"


Avec des taux "prime" de 7,3 à 7,7 % selon la taille des bâtiments, Arthur Loyd évalue à 850 millions d'euros, les sommes investies en 2013 sur le marché de l'immobilier logistique français marquées "par le ralentissement des ventes de portefeuilles et l'intérêt confirmé des investisseurs anglo-saxons".

Avis divergents

Pour 2014, Arthur Loyd anticipe une baisse des commercialisations sur un "marché sur mesure tiré par l'optimisation des supply chain mais pénalisé par un environnement économique incertain et par la dégradation de la qualité de l'offre". À l'inverse, Cushman & Wakefield et BNP Paribas Real Estate prévoient une tendance analogue à l'an passé. "Pressés de réduire leurs coûts de transport, d'anticiper l'évolution des normes réglementaires et d'accompagner la multiplication des canaux de vente, les chargeurs conserveront un rôle moteur", selon Cushman & Wakefield.

Érick Demangeon

Mercredi 5 Février 2014



Lu 446 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse