Les chemins de fer italiens pas encore prêts à être privatisés



Aucune date n'a été fixée" par l’État italien, assure le nouveau patron de FS © Ferrovie dello stato
Aucune date n'a été fixée" par l’État italien, assure le nouveau patron de FS © Ferrovie dello stato
Le nouveau patron des Ferrovie dello stato (FS), les chemins de fer italiens, a averti que la privatisation de son groupe ne se ferait pas nécessairement en 2016 comme l'a annoncé le gouvernement, mais quand le groupe serait prêt.
La mise sur le marché d'un maximum de 40 % du capital de FS, confirmée fin novembre par l’État italien, se fera "quand nous serons prêts", a déclaré Renato Mazzoncini, directeur général du groupe public italien.
Le gouvernement de Matteo Renzi, qui compte aussi sur cette rentrée d'argent pour boucler son budget, avait pourtant annoncé que cette opération se ferait "dans le courant 2016". "Aucune date n'a été fixée" par l'actionnaire, l’État italien, qui a juste donné une "perspective", a affirmé de son côté le nouveau directeur général, en fonctions depuis le 1er décembre.
Il est indispensable que FS arrive en position de force pour mettre une partie de son capital sur le marché, car "la Bourse ne pardonne pas", a-t-il souligné. Or, "nous devons encore gravir quelques échelons", a estimé Renato Mazzoncini, affirmant que l’État actionnaire partageait son point de vue.
Le groupe entend ainsi rattraper son retard dans le secteur du fret, où il perd régulièrement des parts de marché, mais aussi dans le transport public, principalement dans les grandes villes. Le gouvernement italien avait donné son feu vert le 23 novembre à cette opération de privatisation partielle, l'une des plus importantes dans le cadre d'un programme qui a vu en octobre la mise sur le marché de près de 40 % des Postes italiennes et prévoit aussi la mise sur le marché de parts d'Enav (contrôle aérien).
Le groupe Ferrovie dello stato a enregistré un résultat net de 292 millions d'euros au premier semestre 2015, en hausse de 2,5 % par rapport à la même période de l'an dernier, pour un résultat d'exploitation (Ebitda) de quelque 948 millions d'euros, en hausse de 0,7 %. Son chiffre d'affaires a atteint l'an dernier quelque 8,4 milliards d'euros. Le groupe emploie plus de 69.000 personnes.

AFP

Vendredi 4 Décembre 2015



Lu 238 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse