Les commandes de porte-conteneurs au plus bas


Quatre ans et demi après le pic historique, les commandes de porte-conteneurs ont atteint leur plus bas depuis neuf ans. Les premiers effets de cette baisse ne se feront sentir sur le marché de la ligne régulière qu'en 2014, selon Alphaliner.


© Blohm+Voss
© Blohm+Voss
Les carnets de commandes des constructeurs de porte-conteneurs ont sérieusement désempli ces derniers mois. Selon les données du consultant maritime Alphaliner, la capacité cumulée des navires en attente de livraison atteignait 3,67 millions d'EVP à la fin du mois de mai 2012. Ce chiffre représente 23 % de l'offre mondiale actuellement disponible, soit le niveau le plus bas depuis avril 2003. Le record avait été atteint en janvier 2008 avec près de 65 % de la flotte existante en commande. La demande de nouvelles constructions a tant ralenti que les capacités livrées depuis le troisième trimestre 2011 ont dépassé les commandes passées sur la même période.
Le cabinet de conseil estime qu'au rythme actuel, celles-ci tomberaient à moins de 20 % de la flotte existante d'ici la fin de l'année.

Prix attractifs mais financement difficile

Même si c'est bien la crise économique et le ralentissement de la croissance mondiale qui sont à l'origine du phénomène, les bas prix pratiqués du coup par les chantiers étaient jusque-là suffisamment attractifs pour soutenir la demande en nouveaux navires. Seulement, "les difficultés à lever des fonds a limité le nombre de commandes fermes, qui n'ont représenté que 15.700 EVP sur les cinq premiers mois de l'année", explique Alphaliner. Ce dernier rappelle que l'une des plus importantes commandes en cours, celle d'Evergreen pour dix unités de 13.800 EVP, "n'a toujours pas été confirmée auprès du constructeur coréen Hyundai Heavy Industries. Pourtant, une lettre d'intention a été cosignée avec Kiamco pour financer la construction des navires avec à la clé un contrat d'affrètement à long terme pour Evergreen". Le marché du gros porteur n'est pas le seul à pâtir du recul des financements puisque plusieurs projets de construction de feeders ont été eux aussi ajournés.

Des risques plus calculés qu'en 2009

Pour autant, la chute des commandes ne devrait pas atténuer la pression sur les prix des services de ligne régulière et les livraisons devraient tout de même atteindre 415.000 EVP par trimestre jusqu'à fin 2013. Pour le consultant, "les effets de la réduction des carnets de commande ne commenceront à se faire sentir qu'à partir de 2014, au moment où les livraisons commenceront à décliner". Ainsi, l'arrivée de nouvelles capacités devrait connaître un pic au troisième trimestre de l'année prochaine, favorisé par l'arrivée des porte-conteneurs de classe "EEE" de Maersk Line (18.000 EVP). Le premier de cette série de vingt navires doit être livré en juin 2013 et les suivants doivent suivre progressivement jusqu'en 2015. De quoi éviter une nouvelle panique ?

"Seulement 15.700 EVP de commandes fermes sur les cinq premiers mois de l'année"


Le cabinet parisien relève une différence de taille avec la dernière arrivée massive de nouvelles capacités. "Au contraire de ce qu'il s'est passé en 2009 lorsqu'une grande majorité des armateurs ont fait différer leurs livraisons, très peu de reports ont été enregistrés au cours des douze dernier mois". Beaucoup d'opérateurs s'étaient laissé surprendre par l'arrivée de la crise en 2009, brusque coup d'arrêt après une période faste qui avait vu la signature d'un nombre très élevé de contrats de construction. Les navires qui seront livrés d'ici l'année prochaine ont, eux, été commandés le plus souvent en connaissance de cause. Ainsi, "65 % des 3,67 millions d'EVP attendus, soit 2,38 millions d'EVP, ont été commandés après la crise financière et seulement 1,28 million d'EVP avant septembre 2008", constate Alphaliner.

Franck André

Lundi 4 Juin 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse