Les compagnies aériennes exhortent ADP à baisser ses redevances



ADP a proposé une hausse de 2,4 % de ses redevances pour 2015 © Air France
ADP a proposé une hausse de 2,4 % de ses redevances pour 2015 © Air France
La Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) a une nouvelle fois exhorté jeudi 12 mars Aéroports de Paris (ADP) à diminuer les redevances versées par les compagnies aériennes, réclamant une baisse de 2,5 % par an pour les cinq prochaines années. "La position de la Fnam est extrêmement claire vis-à-vis d'Aéroports de Paris. Pour les cinq prochaines années, nous demandons une réduction de 2,5 % chaque année des redevances", a déclaré Alain Battisti, président de la Fnam, lors d'une rencontre organisée par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE). "Le groupe ADP est très bien géré. L'équipe dirigeante est une équipe de grande qualité. Elle a d'ailleurs réussi de façon remarquable une augmentation des résultats (2014) de 36 % alors qu'il y a eu une grève de quinze jours chez le principal client (Air France) qui fait 50 % du chiffre d'affaires", a-t-il commenté. C'est la preuve, selon lui, qu'ADP est "capable, avec une réduction des redevances, de continuer à faire progresser le résultat". Ces déclarations interviennent alors qu'ADP, gestionnaire de Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly, a proposé une hausse de 2,4 % de ses redevances pour 2015. La direction a souligné que cette proposition était inférieure au plafond théorique autorisé (3,3 %) par le contrat de régulation économique (CRE). S'agissant du prochain CRE (2016-2020), ADP argue qu'il va faire de son côté "des efforts de productivité importants permettant une modération tarifaire en faveur de la compétitivité du secteur". "Aujourd'hui, 50 % de son chiffre d'affaires proviennent du groupe Air France et de ses filiales. Chaque fois qu'on augmente les redevances, on augmente les charges de ce client qui génère des dizaines de milliers d'emplois alors qu'il est en recherche d'économies", a insisté Alain Battisti. Le coût des redevances s'élève à quelque 500 millions d'euros par an pour le groupe Air France, a-t-il indiqué.
"Soit on arrive à une diminution des redevances, soit il faudra poser la question de la double caisse", a de son côté averti Bruno Le Roux, à l'origine d'un rapport alarmant sur la perte de compétitivité du pavillon français. Les compagnies dénoncent ce système dit de "double caisse" qui permet à ADP, d'engranger séparément les taxes aéroportuaires et les revenus provenant des commerces implantés sur les aéroports. "Tout comme les problèmes d'énergie qui sont stratégiques, les liaisons aériennes sont un des éléments stratégiques", a commenté le chef de file du groupe PS à l'Assemblée. "Je pense qu'Air France ne disparaîtra pas. La question n'est pas tant de savoir s'il y aura toujours des avions Air France, mais pour qui ils voleront ?", a-t-il estimé. Il a insisté sur le fait qu'il y avait nécessité pour la France d'avoir une compagnie nationale solide et des compagnies françaises "pour relier la France au monde". "C'est un des outils de souveraineté, de notre force dans le monde".

AFP

Vendredi 13 Mars 2015



Lu 76 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse