Les conférences maritimes sans grand rôle sur la politique tarifaire


Au plan tarifaire, une étude conduite par la Federal Maritime Commission (FMC) aux États-Unis montre que la suppression des conférences maritimes n'ont pas ou peu d'incidences sur les grands courants de trafic Est-Ouest.


© Cosco
© Cosco
À la demande des chargeurs américains, la Federal Maritime Commission a effectué une enquête sur l'évolution tarifaire entre 2006 et 2010 sur les routes maritimes entre l'Asie et l'Europe, d'une part, et entre l'Asie et les États-Unis, d'autre part. Selon notre confrère anversois le "Lloyd", ces donneurs d'ordre craignaient que la réforme européenne de l'automne 2008 entraînant la suppression de l'exemption de bloc aux lois anti-cartel les aurait mis dans une position défavorable. L'étude montre que la réforme n'a pas entraîné de dérégulation tarifaire.

"Enquête sur l'évolution tarifaire entre 2006 et 2010 entre l'Asie et l'Europe"


L'étude devrait relancer le débat sur la protection des opérateurs de ligne régulière contre les règles anti-cartel. Les chargeurs continuent de réclamer la suspension de la protection dont jouissent encore les armateurs aux États-Unis et ailleurs.

Un rôle non déterminant

Selon le "Lloyd", le rapport ne répond pas à la question de savoir si un système sans conférences est meilleur ou non qu'un système privé. Il indique que les tarifs sur la route Asie-États-Unis ont baissé de 150 dollars par 20 pieds par rapport à la période où les conférences étaient encore actives en Europe. Sur le marché Asie-Europe, les prix ont baissé de 141 dollars par EVP au cours de la même période. On pourrait donc conclure que la disparition du système conférentiel sur le Vieux Continent n'a pas entraîné de baisse des prix plus importante que sur les secteurs où les armateurs continuent de jouir d'une exemption de bloc. La commission fédérale estime que ces conférences ne jouent pas un rôle assez déterminant dans la politique tarifaire et représentent en outre des frais de fonctionnement inutile.

Cosco et CSCL serrent les rangs

Les armateurs chinois Cosco et China Shipping Container Lines (CSCL) envisagent de renforcer cette année leur coopération en matière d'exploitation de services maritimes et de gestion de parcs à conteneurs.
Les deux compagnies veulent créer un comité de pilotage chargé de veiller au bon fonctionnement de l'accord opérationnel, l'objectif des deux partenaires étant d'améliorer la qualité des services proposés.
Cette décision commune est considérée comme une réaction vis-à-vis de Daily Maersk, le dispositif de «tapis roulant» de marchandises proposé par l'armateur danois dans l'objectif de dominer le marché Asie-Europe. Les deux armateurs chinois ne sont pas les premiers à avoir réagi. En décembre, MSC et CMA CGM, les numéros deux et trois mondiaux de la ligne conteneurisée, ont passé un accord de partenariat opérationnel afin de proposer à la clientèle une alternative à l'offre de transport renforcée de Maersk Line. De même, les grandes alliances présentes sur l'Asie ont effectué un recalibrage de leur offre de transport.
Cosco et CSCL disent vouloir apporter une réponse mieux adaptée à la demande de transport émanant du secteur de l'industrie chinoise.

Vincent Calabrèse

Jeudi 23 Février 2012



Lu 1027 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse