Les conteneurs dopent le trafic d'Anvers


Selon les résultats provisoires, le port d'Anvers a atteint en 2011 un trafic annuel de 186,4 millions de tonnes. Un total en hausse de 4,6 % comparé à 2010, année au cours de laquelle il avait comptabilisé 178,2 millions de tonnes. L'autorité portuaire anversoise juge que les conteneurs, le vracs liquides sont à l'origine de cette progression.


©Port of Antwerp
©Port of Antwerp
Dans le deuxième port d'Europe, le trafic conteneurisé a progressé de 2,2 % en 2011 pour s'élever à 104,7 millions de tonnes. En nombre d'Evp, l'activité représente un volume de 8,6 millions, en croissance de 2 %. Pour sa part, le secteur ro-ro a enregistré une croissance de 13,3 % pour atteindre un total de 4,2 millions de tonnes. Le nombre de voitures qui ont transité l'an dernier par les quais anversois a dépassé 1.056.000, soit 14,7 % de plus que l'an dernier.
À 12,77 millions de tonnes, soit 14,8 % de plus qu'en 2010, le trafic conventionnel a également enregistré une bonne progression, aussi bien à l'import qu'à l'export. Selon l'autorité portuaire, «ces chiffres de croissance illustrent le fait que la position délicate dans laquelle se trouvait le secteur en 2010 s'est bien améliorée, bien que de nombreux efforts restent encore à fournir».


«Modernisation des conditions de travail sur les quais»

La direction du port se dit satisfaite de l'accord gouvernemental qui stipule que les conditions de travail sur les quais seront modernisées dans le cadre d'une consultation entre les diverses parties concernées (représentants de l'État, employeurs, syndicats, personnel...)
«Cette initiative renforcera la compétitivité du port d'Anvers, qui reste le leader européen du conventionnel», a déclaré son directeur général, Eddy Bruyninckx. Le secteur des vracs a progressé en 2011 de 6,3 % à 64,6 millions de tonnes. Le port scaldien attribue cette hausse à une croissance de 12,4 % des liquides, secteur qui a achevé l'année sur un trafic de 46 millions de tonnes. «Cette forte augmentation illustre le dynamisme des entreprises de stockage de produits», estime-t-il.

Minerais et engrais en baisse

Quant aux vracs secs, ils ont baissé de 6,5 % pour s'établir l'an dernier à 18,5 millions de tonnes. Le port d'Anvers attribue cette érosion à la diminution des volumes de minerais et d'engrais à l'import. En 2011, le nombre d'escales des navires de mer s'est élevé à Anvers à 15.230, soit 3 % de plus qu'en 2010. En termes de tonnage brut, ce trafic s'est chiffré à 314 millions de tonnes.

V.J.C.

Lundi 2 Janvier 2012


Tags : anvers, maritime, port



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse