Les députés votent la hausse du gasoil de 4 centimes pour les poids lourds


Les députés ont voté dans la nuit de lundi 20 à mardi 21 octobre, dans le cadre du budget 2015, l'élargissement aux poids lourds de la hausse du gasoil de 4 centimes d'euros, applicable aux automobilistes au 1er janvier, afin de compenser l'abandon de l'Écotaxe.


"Il faut financer les infrastructures de transport" © Scania
"Il faut financer les infrastructures de transport" © Scania
Pour compenser l'abandon de l'Écotaxe, les députés votent la hausse du gasoil de 4 centimes pour les poids lourds. Les poids lourds devaient en être exonérés puisqu'ils devaient payer l'Écotaxe, rebaptisée ensuite après le mouvement des Bonnets rouges en Bretagne, "péage de transit poids lourds" avec un périmètre réduit. Mais ce péage a été ensuite enterré par la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal. Cette hausse est en fait, comme pour les automobilistes, composée de deux augmentations distinctes : d'une part, 2 centimes, votés l'an dernier dans le cadre de la taxe carbone, dont les camionneurs devaient être initialement exonérés. Et d'autre part, 2 autres centimes votés cette année pour compenser le manque à gagner après l'abaissement du périmètre de l'Écotaxe, ensuite abandonnée.

"L'abandon de l'Écotaxe est un peu l'histoire d'un fiasco collectif"


"Il n'était pas juste fiscalement que les transporteurs routiers ne participent pas à cet effort alors qu'ils sont responsables de l'essentiel de la dégradation d'usure du réseau routier", a souligné l'écologiste Eva Sas, auteur de l'amendement voté sur cette hausse. Cet amendement rapportera 332 millions d'euros qui seront transférés à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf). Le péage de transit poids lourds, qui devait succéder à l'Écotaxe, aurait dû rapporter "540 millions d'euros en régime de croisière", selon le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert.
 Ségolène Royal avait annoncé sa suspension sine die après une rencontre avec les professionnels du secteur. Ceux-ci avaient lancé des appels massifs à la mobilisation contre la mesure.
La hausse de 2 centimes votée cette année pour les automobilistes rapportera 800 millions d'euros pour l'Afitf. "Le coût pour les ménages qui ont un véhicule diesel est entre 15 et 30 euros par an", a relativisé le rapporteur général du Budget, Valérie Rabault, face aux critiques de l'opposition. "Il faut financer les infrastructures de transport", a souligné Christian Eckert, pour qui l'abandon de l'Écotaxe est "un peu l'histoire d'un fiasco collectif".

Autres pistes de financement

Christian Eckert a évoqué les autres pistes de financement complémentaires. "La contribution des sociétés concessionnaires d'autoroutes nous semble possible mais une taxe sur leurs bénéfices nous paraît compliquée. Il y a d'autres pistes, les investissements qu'elle pourrait prendre en charge..., nous nous sommes donnés un mois pour essayer d'arriver à un consensus", a-t-il souligné en n'excluant pas une "dénonciation des contrats".
 Le ministre a aussi évoqué comme piste l'interdiction de circuler sur certaines routes nationales pour les camions en transit.
 

AFP

Mardi 21 Octobre 2014



Lu 165 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse