Les dockers portugais en grève contre leur précarisation



© Porto de Lisboa
© Porto de Lisboa
Les principaux ports portugais étaient paralysés le 14 août par une grève des dockers protestant contre des mesures du gouvernement destinées à libéraliser leurs conditions de travail. Commencée dans la nuit du 13 au 14 août à minuit, la grève touchait notamment les ports de Lisbonne Aveiro, Figueira da Foz, Setubal et Sines. À Lisbonne, cinq navires ont du être déroutés vers d'autres destinations tandis que quatre autres restaient en attente, selon l'Institut portuaire et des transports maritimes (IPTM).
Les dockers entendent protester contre un projet du gouvernement de mettre en place des contrats de travail temporaire et de favoriser les emplois intermittents en fonction des nécessités de chaque port. Ces mesures sont notamment destinées à améliorer la compétitivité du travail par rapport à la concurrence, notamment espagnole. Selon la Confédération des syndicats maritimes et portuaires, qui représente entre 600 et 800 personnes, l'activité dans les ports était "entièrement paralysée" en raison de la grève. "Cette adhésion démontre le rejet total des travailleurs face au projet" du gouvernement, a affirmé Lusa, Vitor Dias vice-président de la Confédération. "Le gouvernement cherche à laisser sans emploi 50 % des travailleurs portuaires et à leur trouver des remplaçants sans aucune qualification", a-t-il affirmé, ajoutant que les dockers portugais avaient reçu le soutien de délégations représentant leurs collègues français et espagnols.
La modification des conditions de travail des dockers entre dans le cadre des efforts du gouvernement pour améliorer la compétitivité du travail alors que le pays traverse une grave crise financière. Le Portugal a obtenu en mai 2011 de l'Union européenne et du Fonds monétaire international une aide exceptionnelle de 78 milliards de dollars en échange d'un programme de réformes et de rigueur qui a eu pour conséquence d'aggraver la récession tandis que le chômage a atteint le taux record de 15 % au deuxième trimestre.

AFP

Jeudi 16 Août 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse