Les douanes traquent les exportations de déchets automobiles dangereux


De nouveaux coups ont été portés récemment contre les exportations de déchets automobile dangereux, principalement vers l'Afrique, un domaine autrefois négligé, a-t-on appris vendredi 4 septembre auprès des douanes françaises.


Les douaniers du Havre ont découvert des moteurs et des pièces automobiles en mauvais état destinés à être exportés vers la Mauritanie © Douane
Les douaniers du Havre ont découvert des moteurs et des pièces automobiles en mauvais état destinés à être exportés vers la Mauritanie © Douane
La lutte contre ces exportations illicites, objets de trafic et de pollution dans les pays d'accueil, concerne toutes sortes de pièces automobiles, principalement les batteries non dépolluées qui contiennent un acide dangereux ou des moteurs contenant toujours des huiles usagées. "Il y avait une tolérance qui n'existe plus pour ce genre de délit, on regarde beaucoup plus désormais ce qui sort de notre territoire et pas seulement ce qui rentre", a expliqué Olivier Fouque, chef adjoint du service national de douane judiciaire (SNDJ).

"52.800 tonnes de marchandises dangereuses en 2014"


En 2014, les douanes françaises ont mis au jour au Havre et à Marseille principalement, 220 affaires en matière de déchets illicites, ce qui a représenté un total de 52.800 tonnes de marchandises plus ou moins dangereuses.
Si aucun chiffre n'a encore été publié pour 2015, le tribunal de grande instance du Havre vient de sanctionner deux chefs d'entreprise de Saint-Malo qui s'adonnaient à ce trafic illicite. Le gérant de la société de démontage de pièces automobiles ayant organisé le trafic et son complice, gérant d'entreprises de nettoyage, ont été reconnus coupables mercredi 2 septembre d'exportation interdite de déchets et d'exportation sans déclaration de marchandises prohibées et ont écopé respectivement d'une amende douanière de 57.860 et de 12.000 euros. Après une première découverte de 11 tonnes de pièces automobiles polluées (moteurs, batteries, radiateurs, carters) destinées au Sénégal en novembre 2011, l'enquête de la SNDJ a permis d'établir que les deux Malouins s'étaient rendus coupables de 18 exportations non déclarées de pièces usagées, de 2009 à 2012, vers le Sénégal principalement mais aussi la Guinée, la Géorgie et le Togo.
Au total, 155 tonnes de déchets avaient été exportées via Saint-Nazaire et Le Havre. Le 17 août dernier les douaniers du Havre ont bloqué l’exportation illégale de 18 tonnes de déchets automobiles à destination de la Mauritanie.

AFP

Lundi 7 Septembre 2015



Lu 229 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 14:43 Le Club Pays Entreprise fête ses 20 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse