Les échanges régionaux ont freiné la croissance mondiale dans le conteneur


Au cours des neuf premiers mois de l'année 2015, à 104, 680 millions d'EVP, le nombre total d'EVP transportés dans le monde a baissé par rapport à 2014. Un recul de 0,2 % dû au repli des échanges régionaux, selon l'étude de Container Trades Statistics (CTS), rapportée par le cabinet d'experts hollandais Dynamar.


Les volumes en sortie d'Europe ont progressé de 4,3 % mais ont reculé de 3,5 % au cours des trois premiers trimestres de 2015 © Port of Rotterdam
Les volumes en sortie d'Europe ont progressé de 4,3 % mais ont reculé de 3,5 % au cours des trois premiers trimestres de 2015 © Port of Rotterdam
Les échanges mondiaux conteneurisés sont passés de 104,680 millions d'EVP au cours des trois premiers trimestres 2014 à 104,476 millions d'EVP à fin septembre cette année. Selon le cabinet britannique Container trades statistics (CTS), si les échanges conteneurisés intercontinentaux restent en hausse de 1,2 % à 74,5 millions de conteneurs de type 20 pieds, les marchés régionaux ont baissé de 3,4%.
Selon Dynamar, les volumes en sortie d'Extrême-Orient, qui génèrent toujours 47 % du marché global mondial de l'export (à 33 millions d'EVP), ont progressé seulement de 0,8 % au cours des trois premiers trimestres de l'année. On a également observé une baisse de 4,5 % des exportations en sortie des États-Unis (à 10,5 millions d'EVP) et une hausse de 4,3 % en sortie d'Europe (à 13,2 millions d'EVP), où le taux de change de l'euro est resté faible.
À l'import, le Vieux-Continent a traité 16,9 millions d'EVP au cours des neuf premiers mois de l'année, soit 3,5 % de moins que pendant les trois premiers trimestres de 2014. L'Amérique du Nord a vu ses volumes progresser de 5,1 % à 18,26 millions d'EVP tandis que l'Extrême-Orient, a achevé la période sur un recul de 0,1 % à 15,73 millions d'EVP.

"Les marchés intra-européens et intra-asiatiques en recul"


Les échanges régionaux se sont élevés entre janvier et septembre à 30 millions d'EVP. Un volume non négligeable mais qui a baissé de 3,4 % par rapport à la même période de 2014. Au Moyen-Orient, selon les données de CTS, à 652.000 EVP, le marché du sous-continent indien a enregistré au cours de cette période une progression de 16,3 %. Mais cette forte hausse n'est pas parvenue à compenser la baisse de 3,9 % des échanges intra-européens (qui ont atteint 4,7 millions d'EVP contre 4,9 millions d'EVP au cours des trois premiers trimestres de 2014), et de 4 % en Extrême-Orient. Les échanges intra-asiatiques sont en effet passés de 23,84 millions d'EVP à fin septembre 2014 à 22,88 millions d'EVP au cours des neuf premiers mois de l'année.
L'Afrique subsaharienne, l'Amérique du Nord, et l'Amérique latine ont subi également une baisse de leurs échanges intérieurs.

Europe : croissance de l'export, recul de l'import

L'Europe, qui a pesé au cours des neuf premiers mois de l'année un trafic global de 35,918 millions d'EVP, a reculé de 0,6 % par rapport aux trois premiers trimestres de 2014.
Dynamar souligne que la croissance de 4,3 % de l'export (14,216 millions d'EVP) a été annihilée par le recul de 3,5 % de l'import (16,921 millions d'EVP) et le repli de 3,9 % des échanges intra-continentaux (4,721 millions). Les experts néerlandais attribuent cette tendance à la crise en Russie (les ports de la mer Baltique ont en effet perdu 30 % de leur trafic) et ceux de la mer Noire (dont le trafic a chuté d'environ 20 %).
Les régions du monde ayant joué le plus grand rôle dans la baisse des importations européennes sont l'Extrême-Orient (- 4,7 %) et l'Amérique du Nord (- 6,3 %). En revanche, les volumes en provenance d'Afrique (région subsaharienne) et d'Amérique latine ont fortement progressé au cours de cette période.
Le Vieux-Continent a pu trouver une croissance de ses exportations grâce à l'Amérique du Nord (+ 9,6 %), et au Moyen-Orient-Inde (+ 7,2 %).
En revanche, les flux à destination de l'Extrême-Orient n'ont progressé que de 2,6 %, ceux pour l'Afrique ont reculé de 1,1 % et les exportations pour l'Amérique latine, à 0,1 %, ont marqué une stagnation.

Vincent Calabrèse

Mardi 17 Novembre 2015



Lu 488 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse