Les exportations aéronautiques augmentent au Maroc


Le Maroc a connu une hausse de plus de 10 % de ses exportations dans le secteur de l’aéronautique l’an dernier et cette augmentation atteint 65,5 % sur la période 2008-2011, selon un rapport du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas).


© Office national des aéroports
© Office national des aéroports
Le Maroc a enregistré une hausse de plus de 10 % des exportations dans l'aéronautique sur un an. En 2011, le chiffre d'affaires a atteint 5,2 milliards de dirhams (605 millions de dollars) contre 4,7 md de dirhams (545 M USD) en 2010, d'après la Direction des études et prévisions financières. Sur la période 2008-2011, le secteur aéronautique marocain, "orienté à 100 % vers l'export", a crû de 65,5 %, selon la même source.
Cette publication intervient alors que le géant aéronautique canadien Bombardier doit débuter en janvier sa production sur sa première usine locale de fabrication de composants, à Nouaceur, près de Casablanca. Le projet prévoit un investissement de 200 millions de dollars en infrastructures et doit déboucher sur la création de 850 emplois directs d'ici huit ans. Troisième constructeur aéronautique mondial derrière Boeing et Airbus, Bombardier a expliqué avoir choisi le Maroc en raison des faibles coûts de la main-d’œuvre et du transport, de la proximité avec l'Europe et de "l'engagement" des autorités locales à mettre sur pied une industrie aéronautique compétitive. Preuve de l'importance consacré au projet, le président de Bombardier, Guy Hachey, a été reçu récemment par le roi Mohammed VI.

Concentration à Nouaceur

Le ministre de l’Équipement et du Transport, Aziz Rabbah, a récemment insisté sur la volonté du royaume de devenir "un hub régional de la maintenance et de l'industrie aéronautique". Outre Bombardier, l'équipementier français Ratier-Figeac a récemment inauguré une filiale marocaine à Nouaceur. Ce projet, d'un coût de 9 millions d'euros, doit être dédié à l'assemblage des équipements de cabines et de cockpits. Quelque 150 personnes devraient être employées d'ici la fin de l'année par cette filiale. Selon le rapport, près de 80 % de l'activité du secteur aéronautique au Maroc - qui compte une centaine d'entreprises au total - est concentrée à Nouaceur, contre 15 % à Tanger.

AFP

Lundi 1 Octobre 2012



Lu 103 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 13:54 Nigeria : négociations entre gouvernement et rebelles €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse