Les fleuves au centre des enjeux économiques


Le Département de la Seine-Maritime, présidé par Didier Marie, a lancé en 2007 une démarche originale, impliquant 350 participants, baptisée "Grande Seine 2015". Celle-ci vise à valoriser, restaurer et préserver la Seine, notamment par l'entretien de ses berges. Dans le même esprit, la collectivité vient d'organiser à Rouen une rencontre baptisée les "Assises des fleuves". De nombreux thèmes y ont été abordés.


Le tourisme, l'une des activités en développement sur les fleuves © J. C. C.
Le tourisme, l'une des activités en développement sur les fleuves © J. C. C.
Les fleuves donnent lieu à de multiples approches. Comment sont-ils gérés ? Territoires et populations se les approprient-ils ? Quel développement économique autour ? Quelle réponse sous l'angle environnemental ?
En ce qui concerne la gouvernance, pour Antoine Rufenacht, commissaire général pour le développement de la vallée de la Seine, il apparaît qu'elle s'insère dans un cadre très complet d'actions qui vise non seulement à renforcer les ports, mais aussi à valoriser le fleuve et à développer des activités non délocalisables. "La question du développement de la vallée de la Seine porte l'ambition de relancer l'économie maritime et portuaire en en faisant un des atouts du Grand Paris de demain", souligne-t-il.

"Enchantement, désenchantement, réenchantement"


Autre question importante, l'appropriation des fleuves. Stéphanie Beauchêne, directrice de la maison du fleuve Rhône, souligne que l'histoire est passée par trois phases : "Il y a eu l'enchantement, période d'avant tout aménagement, où il y avait une grande proximité. A suivi le désenchantement, une période de rupture avec le développement industriel : l'espace partagé ne l'est plus ; il est utilisé au profit du développement économique. Il y a enfin le réenchantement, aux alentours des années 80/90, marqué par une prise de conscience, et où on veut retrouver ce que le fleuve était". Cette réappropriation des fleuves constitue d'ailleurs moins un acte de nostalgie, qu'une occasion d'imaginer de nouvelles possibilités.
De nombreux exemples de réappropriation des fleuves ont été présentés : Bordeaux et les aménagements de sa rive gauche, mais maintenant aussi de sa rive droite, Lyon Confluence, ou encore la Loire moyenne et bien entendu la Seine, avec, par exemple, la forte sensibilisation au fleuve portée avec les peintres impressionnistes. Des actions visant à valoriser les fleuves en direction du tourisme sont également mises en œuvre. Véronique Vergès (Voies navigables de France) a notamment brossé un tableau des développements en matière de paquebots de croisière sur les fleuves français (trente-deux actuellement).

Développement économique et respect environnemental

Les fleuves jouent un rôle économique de tout premier plan. Yann Alix (fondation Sefacil) a expliqué le principe des "Gateway" (porte d'entrée). Sur ce thème, Philippe Deiss, président du GIE Haropa, a développé la démarche en cours pour valoriser le "Seine Gateway". "C'est le modèle qu'on veut développer ici", souligne Walter Schoch, président de Logistique Seine Normandie. Au Canada où on développe ces systèmes de "Gateway" (sur l'Atlantique et sur le Pacifique), la gouvernance est assurée au plus haut niveau avec un ministère dédié !
Rôle sociétal, rôle économique, les fleuves constituent aussi un enjeu environnemental majeur. Outre la nécessité d'assurer une bonne gestion de l'eau, il est nécessaire de surveiller le bon état écologique des fleuves. Il faut également appréhender les questions liées à la gestion des crues. Sur ce thème, sont intervenus notamment Marc Lebeau (VNF-Strasbourg) qui a présenté la réalisation du polder d'Erstein (sur le Rhin) et Jean-Pierre Gautier (Symadrem) qui a expliqué la démarche adoptée dans la zone de la Camargue.

Jean-Claude Cornier

Vendredi 12 Octobre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse