Les lignes États-Unis et le "reefer" ont soutenu les bénéfices de CMA CGM


L'armateur français CMA CGM a enregistré un bénéfice net part du groupe de 156 millions de dollars pour le deuxième trimestre 2015, en hausse de 66,7 % par rapport à la même période de 2014. Le numéro trois mondial du transport maritime conteneurisé a pourtant vu son chiffre d'affaires baisser de 2,1 % à 4,1 milliards de dollars.


© Franck André
© Franck André
Au deuxième trimestre 2015, le groupe CMA CGM a vu son résultat net passer de 94 millions de dollars à 156 millions de dollars. Autre chiffre-clé qui a marqué une bonne progression en un an, son Ebit qui a bondi de 59,3 % pour atteindre 325 millions de dollars.
Seul bémol, le chiffre d'affaires de la compagnie qui est en revanche ressorti en légère baisse de 2,1 % à 4,1 milliards de dollars, contre 4,2 milliards au deuxième trimestre 2014.

Des volumes transportés en hausse de 6,2 %

Les volumes transportés au deuxième trimestre ont augmenté de 6,2 % à 3,3 millions d'EVP, "dans un marché mondial en hausse de 1 à 2 %", détaille l'armateur.
"Au cours du second trimestre (...), la compagnie a notamment enregistré un développement très soutenu sur ses lignes au départ et à destination des États-Unis (en lien notamment avec la faiblesse de l’euro favorisant les exportations d'Europe vers les États-Unis), et sur le transport des produits réfrigérés", précise-t-on au siège de l'armateur, à Marseille.
Selon le groupe, la baisse de 7,8 % du revenu moyen par conteneur transporté, "nettement plus faible que les indices de référence, grâce à la diversité de sa base de clientèle et de ses lignes", a été compensée par une baisse supérieure des coûts unitaires. Ces derniers se sont repliés de 10,9 % sur un an, en raison notamment "d'une diminution importante du prix du pétrole", ajoute l'armateur.

"La volatilité des taux de fret sur le segment Asie Europe et Asie-Méditerranée toujours redoutée"


Forte de cette baisse, la marge opérationnelle récurrente ressort à 7,9 %, en hausse de 3 points par rapport au deuxième trimestre 2014.
Parmi les événements qui ont marqué le deuxième trimestre pour le groupe français figurent la signature d'une concession de trente ans à la Jamaïque pour le terminal de Kingston.

Sont également entrées en flotte deux unités de 9.400 EVP (les "CMA CGM Tage" et "CMA CGM Thames") et la livraison des deux premiers navires d'une série de 18.000 EVP (les "CMA CGM Kerguelen" et "CMA CGM Georg Forster").

Au cours de cette même période, le groupe a d'autre part poursuivi le développement de sa filiale CMA CGM Log avec l'acquisition de 60 % du capital de LCL Logistics, une entreprise indienne spécialiste de la logistique.
Sur les six premiers mois de l'année, CMA CGM a affiché un chiffre d'affaires stable à 8,1 milliards de dollars et un bénéfice net multiplié quasiment par trois, à 562 millions de dollars.
Les volumes transportés ont affiché une hausse de 8,2 % au cours du semestre, à 6,4 millions d'EVP.
Côté perspectives, le groupe estime qu'au troisième trimestre 2015, "les taux de fret devraient rester particulièrement volatils sur les secteurs Asie-Europe et Asie-Méditerranée". Il souligne qu'il "continuera à adapter sa capacité déployée". Il se montre confiant dans sa faculté à réaliser à nouveau "des performances meilleures que celles du marché" et à "afficher des marges supérieures à la moyenne du secteur", mais se garde bien de communiquer des objectifs chiffrés.

Au cours du troisième trimestre, il a signé en juillet à Marseille un protocole d'accord avec la banque chinoise Cexim pour des solutions de financement d'un montant d'un milliard de dollars ainsi qu'un partenariat avec China Merchants (CMHI) dans le cadre d'un projet stratégique chinois.

Autre temps fort marquant le trimestre venant de s'écouler, la livraison de deux navires destinés à être exploités sur la ligne Guyane.

De même que l'acquisition de l'opérateur allemand OPDR finalisée en juillet dernier (opération dont l'objectif est de consolider la position de la filiale Mac Andrews).


Vincent Calabrèse

Mardi 1 Septembre 2015



Lu 395 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse