Les marchandises diverses perdent du terrain à Sète


Le port de Sète a achevé le mois de septembre sur un tonnage global de 341.524 tonnes, soit une hausse de 79.810 tonnes par rapport au mois de septembre 2012. En cumul depuis janvier, les neuf mois de l'année en cours ont totalisé 2,6 millions de tonnes, en repli de 1,55 % par rapport à la même période sous revue de l'an dernier. Les vracs solides ont continué de progresser mais les marchandises diverses ont perdu du terrain.


© Port de Sète
© Port de Sète
En septembre, le port héraultais de Sète a traité 189 navires, soit 35 unités de moins qu'en septembre 2012. Le trafic de marchandises a progressé de 30,45 %, passant de 261.814 tonnes à 341.524 tonnes. Comme dans de nombreux ports de l'Hexagone, les vracs solides ont été portés par une tendance haussière. En effet, ils ont augmenté de pas moins de 94.497 tonnes, soit 108,43 %. En revanche, à 132.083 tonnes, les vracs liquides ont connu une évolution plus modeste puisqu'ils ont varié de seulement 0,63 %.
Suite au départ des armateurs de ligne régulière, les marchandises diverses ont reculé de 38,97 %. Avec une chute de 15.615 tonnes, cette filière a achevé le mois de septembre sur un total de presque 28.000 tonnes. Dans ce secteur, le conteneur a joué les grands absents par rapport à 2012.
Quant aux trafic passagers, le secteur de la ligne régulière a baissé de 5,2 % à 19.713 voyageurs. Les croisiéristes, de leur côté, ont reculé de 26,2 % pour représenter un total de 2.937.

Une position de "leader européen" en matière de bétail

En cumul depuis janvier, le nombre de navires qui ont fréquenté les installations sétoises s'est élevé à 1.593, soit 122 de plus qu'au cours des trois premiers trimestres de 2012.
À presque 2,630 millions de tonnes, le trafic global a baissé pendant cette période de 1,55 %. Il a été pénalisé par les marchandises diverses qui, frôlant la barre des 328.000 tonnes, ont reculé de 25,48 % contre 440.000 tonnes en 2012. Le conteneur a chuté de 62,5 % à 35.355 tonnes, représentant 1.768 conteneurs pleins (en baisse de 65,54 % par rapport aux trois premiers trimestres de l'an dernier).
La direction du port précise "confirmer sa position de leader européen à l’export d’animaux vivants", avec plus de 160.000 têtes en trafic annuel.

"La polyvalence du port se confirme"


En matière de véhicules neufs, Sète affirme être devenu "un hub de distribution avec un prévisionnel 2013 de 85.000 véhicules manutentionnés sur le site". Sur le véhicule d’occasion, la direction mise sur de nouveaux développement en perspectives avec "l’ouverture d’une ligne ro-ro sur l’Afrique de l’Ouest".
Les vracs liquides, de leur côté, sont restés stables à 1,4 million de tonnes tandis que les vracs solides ont progressé de 8,33 % à 900.179 tonnes.
Parmi les principaux trafics qui ont porté le trafic sétois vers le haut depuis janvier figurent notamment à l'export le diester, l'alimentation animale, les céréales, les huiles végétales, les véhicules et les engins roulants, le ciment et les clinkers, le matériel de forage et les engrais.
À l'import, ces statistiques portuaires placent au premier rang les produits pétroliers, les graines oléagineuses, les engrais, l'alimentation animale, les huiles végétales, les véhicules et autres matériels roulants.
Enfin, les passagers, à l'issue des trois premiers trimestres de l'année, ont progressé de 49,26 % dans le secteur de la ligne régulière (soit 127.921) et ceux de l'activité croisière ont augmenté de 45,86 %, à 20.295. Selon la direction du port, le développement de l’activité se confirme à travers la ligne GNV sur le Maroc avec trois départs par semaine et un trafic prévisionnel de 160.000 passagers sur 2013 contre 125.000 en 2012. Quant au secteur croisière, il a enregistré également une progression avec une trentaine d’escales.

Union maritime pour la Méditerranée

L'Union maritime pour la Méditerranée (UMM) se réunit pour la troisième fois à Marseille depuis sa création en 2011. Les professionnels des ports méditerranéens se regrouperont les 7 et 8 novembre dans la Cité phocéenne. Le programme de conférences, animées par des experts du secteur, prévoit d'aborder la connaissance des projets d'investissements, les printemps arabes, le point sur les flux en Méditerranée, les infrastructures, les investissements dans la logistique, les terminaux de croisière et l'informatique.

Info Navires

La session 2013 d'Info Navires, organisé par l'Institut méditerranéen des transports maritimes (IMTM) et par le Centre de droit maritime et des transports (CDMT), se déroule le 18 novembre à la salle des actes de la faculté de droit d'Aix-Marseille. Seront abordés cette année les enjeux de l'Arctique, la coordination ministérielle pour l'emploi du GNL comme carburant marin et l'approvisionnement des navires en GNL au GPMM, les grands défis de l'armement français, la sécurité structurelle des méga porte-conteneurs et enfin les enjeux de la formation des officiers de la Marine marchande dans le cadre de l'ENSM.

Assises de l'économie de la mer

La 9e édition des Assises de l'économie de la mer et du littoral se déroule cette année à Montpellier et Sète les 3 et 4 décembre. Le contexte mondial et la compétitivité des acteurs français, le tableau de bord de l'économie maritime, le tour d'horizon des filières, les attentes maritimes de l'Outre-Mer et enfin l'innovation sont autant de thèmes de conférences qui figurent au programme de cette nouvelle manifestation annuelle organisée par nos confrères "Le Marin" et "Les Échos". D'autre part, des ateliers thématiques viendront compléter le panorama dressé par les conférenciers. En 2012, la 8e édition des Assises de l'économie de la mer, qui avait accueilli 1.200 participants, s'était déroulée à Biarritz.

Clés-en-main locatif de 133.000 m2

Construction PRD et AG Real Estate France lancent la construction d'une plate-forme logistique dans le cadre d'un clés-en-main locatif qui sera l’un des plus grands d’Europe. Elle emploiera 250 personnes. Cette plate-forme logistique de 113.000 m2 sera développée pour Castorama en contrepartie d’un bail de onze ans ferme. Érigé sur un terrain situé à Saint-Martin-de-Crau (13) qui a été cédé par la société Gemfi (groupe Gicram), ce bâtiment vise la double certification environnementale HQE et Breeam Good. L'investissement représente un volume d'environ 65 millions d'euros.

Vincent Calabrèse

Lundi 28 Octobre 2013



Lu 67 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse