Les marins CGT dénoncent l'absence d'un ministère de la Mer



© CGT Dieppe
© CGT Dieppe
La mer et la pêche mais aussi les transports n'avaient toujours pas de ministère de rattachement mercredi 2 avril, plusieurs heures après l'annonce de la composition du nouveau gouvernement. À l'instar du commerce extérieur, ces secteurs n'apparaissent dans aucun intitulé de seize ministères pourvus. Mercredi, les membres de l'ancien cabinet de Frédéric Cuvillier, qui administrait ces deux secteurs, renvoyaient à la publication prochaine des décrets d'attribution des ministères au "Journal officiel". Mais si le Commerce extérieur est revendiqué par deux ministères, celui des Affaires étrangères et celui de l'Économie, personne ne revendique les transports ni la pêche. Depuis 2007, le secteur des transports est rattaché au ministère de l'Écologie. Ce ministère a été confié à Ségolène Royal, sans qu'il soit fait mention des Transports dans le titre.
Le syndicat CGT des marins du Grand Ouest a déploré l'absence d'un ministère chargé de la Mer dans le gouvernement de Manuel Valls. Dans une lettre ouverte au nouveau Premier ministre, l'organisation, qui se présente comme le "premier syndicat maritime du littoral français", "constate avec une certaine amertume et inquiétude que votre gouvernement n'a pas souhaité se doter d'un ministère de la Mer". Cet oubli "est perçu par notre syndicat, adhérents, sympathisants et le monde maritime dans son ensemble comme insultant", affirment les marins CGT. Le syndicat souhaite voir figurer lors des nominations des secrétaires d'État la semaine prochaine "un secrétaire d'État important avec de vrais moyens qui s'occupera avec efficacité de la mer, du cabotage maritime, du statut de tous les marins et de toutes les activités liées au maritime".
Selon la CGT, les activités maritimes représentent plus de 320.000 emplois privés en France, "plus que l'industrie automobile". Les métiers de la mer "sont indispensables au développement de la France, aux exportations et importations (5 milliards de tonnes de marchandises ont transité par la mer en 2012)", estime le syndicat dans sa lettre ouverte.

AFP

Jeudi 3 Avril 2014



Lu 119 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse