Les offres de reprises pour MyFerryLink sont insatisfaisantes


Le président directeur général d'Eurotunnel, Jacques Gounon, n'a pas jugé "satisfaisantes" les offres de reprise de la compagnie maritime MyFerryLink et a annoncé l'ouverture d'un "deuxième round".


MyFerryLink doit être indépendante d'Eurotunnel © MyFerryLink
MyFerryLink doit être indépendante d'Eurotunnel © MyFerryLink
Pour la reprise de MyFerryLink, "comme les offres ne sont pas satisfaisantes, je vais proposer une deuxième phase, pour approfondir les morceaux de reprise que nous avons reçues, pour la mi-mai", a dit Jacques Gounon mercredi 29 avril à l'issue de l'assemblée générale d'Eurotunnel à Coquelles, dans le Pas-de-Calais. "Ce qui est certain, c'est qu'il nous est interdit d'opérer après le 2 juillet de cette année, c'est une imposition de la concurrence britannique", a-t-il ajouté, précisant que les offres étaient insuffisantes "sur l'emploi", justifiant "un deuxième round".
Le 9 janvier, le tribunal d'appel de la concurrence (CAT) britannique avait rejeté un appel d'Eurotunnel et confirmé une décision du 27 juin 2014 selon laquelle le groupe ne devait plus être autorisé à exploiter le service de MyFerryLink depuis Douvres, en Angleterre. L'autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA) avait estimé que MyFerryLink devait être indépendante d'Eurotunnel, exploitant du tunnel sous la Manche, pour éviter une situation de quasi-monopole et de distorsion au détriment des autres transporteurs maritimes, le danois DFDS et le britannique P&O. En conséquence, Eurotunnel doit trouver un repreneur pour MyFerryLink. Jacques Gounon a regretté mercredi 29 avril la décision de la justice britannique, alors que "MyFerryLink avait trouvé sa place et fait un excellent travail".

"Il nous est interdit d'opérer après le 2 juillet de cette année"


Par ailleurs une trentaine de manifestants, certains brandissant des drapeaux du syndicat FO, s'étaient rassemblés devant l'immeuble où se tenait l'assemblée générale, pour protester contre le recours déposé par Jacques Gounon contre le projet Calais 2015. La Société d'exploitation des ports du détroit a de son côté déploré que, "seul contre tous, le PDG d'Eurotunnel soit entré dans une démarche vaine, visant ouvertement à annihiler toute concurrence et à torpiller tout investissement public dont sa société ne serait pas directement bénéficiaire". Le 21 avril, le groupe Eurotunnel avait déposé au tribunal administratif de Lille un recours contre la concession des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer sous la bannière "Calais 2015". Ce projet, d'un montant de 650 millions d'euros, doit notamment permettre la création dans le port de Calais d'une nouvelle digue de 3 km, d'un bassin de 90 hectares, de 44 hectares de nouveaux terre-pleins gagnés sur la mer et d'infrastructures intermodales rail-route-mer.

Schizophrénique et illogique

"La commission européenne subventionne la construction d'un terminal de fret ferroviaire sur le port de Calais, ça me paraît schizophrénique et illogique : on nous demande de faire passer plus de trains dans le tunnel mais de faire en sorte que ces trains débarquent leurs marchandises sur le port de Calais pour être ensuite transférés sur des ferries", a regretté Jacques Gounon.

AFP

Jeudi 30 Avril 2015



Lu 136 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse