Les petites voies ferrées d'Auvergne-Rhône-Alpes sur la sellette


Les 1.336 km des petites lignes du réseau ferré de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont vieillissantes et nécessiteront dans les années à venir d'importants investissements pour être encore exploitées.


Saint-Étienne-Clermont-Ferrand et Clermont-Ferrand-Mont-Dore sont menacées © SNCF
Saint-Étienne-Clermont-Ferrand et Clermont-Ferrand-Mont-Dore sont menacées © SNCF
"Le réseau ferré perd de sa substance, il vieillit plus vite que les capacités du système à financer et à réaliser les travaux", estime un rapport interne de SNCF Réseau datant du 21 mars dernier et portant sur 22 lignes à faible trafic. "En l'absence d'investissements de renouvellement à court terme, une baisse progressive de la performance des lignes, voire une suspension de l'exploitation dès 2016 pour certaines sections sont à envisager", souligne SNCF Réseau dans son diagnostic, commandé par le précédent exécutif régional.
Les voies n'ont pourtant pas été laissées à l'abandon. Le gestionnaire du réseau ferroviaire français a investi lui-même entre 2008 et 2015 150 millions d'euros, auxquels s'ajoutent l'effort réalisé par la région Auvergne dans le cadre du Plan Rail (210 millions d'euros) et les divers contrats de plan État-région (CPER) avec l'Auvergne et Rhône-Alpes (180 millions d'euros au total). Mais pour conserver les performances actuelles sur ces petites lignes, il serait nécessaire d'investir "765 millions d'euros sur la décennie, soit plus de 200 millions d'euros que l'effort constaté sur la décennie précédente", précise encore le rapport.

Deux portions interrompues dès cet été

Parmi les portions de voies les plus menacées, figurent les lignes Lyon-Paray-Le-Monial (sur la section Chauffailles-Lozanne), Saint-Étienne-Clermont-Ferrand (sur la section Thiers-Montbrison) ou encore la ligne Clermont-Ferrand-Mont-Dore (sur la section de Volvic-Mont-Dore). L'exploitation de ces deux dernières portions sera "interrompue dès cet été par mesure de sécurité", a fait savoir mardi 31 mai le vice-président chargé des transports en Auvergne-Rhône-Alpes, Patrick Mignola.

AFP

Mercredi 1 Juin 2016



Lu 340 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse