Les ports, maillons de la politique logistique nationale, selon Élisabeth Borne


Pour la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, "les ports sont au cœur de son ambition" et la relance de la politique logistique du pays ne pourra pas être mise en vigueur sans en tenir compte.


Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports © Gouvernement
Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports © Gouvernement
Lors de sa première rencontre avec l'Union des ports de France (UPF), Élisabeth Borne a confirmé son grand intérêt pour les ports et leur place. La ministre chargée des Transports du gouvernement Philippe a affirmé : "Les ports sont au cœur de mon ambition pour la relance de notre politique logistique". Le financement des infrastructures portuaires, la simplification du cadre réglementaire, ainsi que la convergence et l’ouverture des Cargo Community Systems (CCS) ont fait partie des principales thématiques évoquées lors de la rencontre du 29 août. Autant de sujets qui feront l’objet d’une prochaine réunion du Comité France Maritime, selon l'UPF.
Les propos de la ministre ont-ils suffi à rassurer les dirigeants portuaires du pays ? La question reste posée. À l'initiative de l'UPF, les principales organisations professionnelles du pays avaient adressé en juin un courrier commun à Élisabeth Borne. Un document (signé notamment d'AMCF, de l'AUTF, de la FFPM, de la FNTR, de l'Unim) dans lequel elles réclamaient une stratégie forte et ambitieuse pour les ports français, "assise sur un objectif de reconquête des parts de marché à l’international, spécialement pour les trafics conteneurisés". Selon les auteurs de la lettre, "il n’est pas acceptable que la moitié des marchandises conteneurisées entrant ou sortant par voie maritime de notre pays transite par les ports du Benelux avant d’être acheminée vers notre pays".

"Un modèle portuaire à bout de souffle"

Pour les signataires du courrier, "l’amélioration des trafics permise par la réforme portuaire de 2008 ne doit pas masquer les insuffisances des résultats obtenus. Le modèle économique portuaire est à bout de souffle, du fait de la disparition des trafics captifs et de la baisse des recettes qui en résulte. Grâce aux travaux engagés au sein du carrefour des professionnels portuaires, à TDIE et aux quatre rapports parlementaires remis en 2016, les solutions sont désormais connues. Il est dès lors important de ne pas perdre de temps dans des conférences ou dans de nouveaux rapports, mais de mettre en œuvre les mesures attendues depuis trop longtemps".

Vincent Calabrèse

Mercredi 13 Septembre 2017



Lu 1259 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse