Les ports marocains dématérialisent leurs procédures


La dématérialisation des procédures portuaires entre en vigueur dans les ports marocains le 2 janvier. L’Association professionnelle des agents maritimes, consignataires de navires et courtiers d'affrètement du Maroc (Apram), en collaboration avec l’Agence nationale des ports (ANP) ainsi que PorNet et l’ensemble des acteurs du secteur du transport maritime ont organisé mardi 29 décembre 2015 un atelier de sensibilisation de cette réforme.


Abdelaziz Mantrach, président de l'Apram © Apram
Abdelaziz Mantrach, président de l'Apram © Apram
L’entrée en vigueur de la dématérialisation et de la simplification des procédures portuaires aura lieu au Maroc le samedi 2 janvier 2016. Sa mise en application concerne les ports de Dakhla, Agadir, Tan Tan, Jorf Lasfar, Safi, Mohammedia, Casablanca, Al Hoceima, Nador et Laâyoune. "Cette nouvelle approche s’inscrit dans l’harmonisation de l’ensemble des processus B to B du commerce extérieur en général et du secteur maritime en particulier opéré à travers les points d’échanges entre acteurs publics et privés", indique l’Association professionnelle des agents maritimes, consignataires de navires et courtiers d'affrètement du Maroc (Apram).

Les documents à fournir ne dépasseront plus le nombre de 5

Le secteur maritime marocain estime avoir œuvré à réduire la documentation devant être déposés par l’agent maritime à chaque escale. A partir du 2 janvier (avec une date transitoire de 30 jours), les documents à fournir ne dépassent plus le nombre de 5, à savoir l'avis de trafic, la demande d’attribution de poste, la déclaration des marchandises dangereuses, la déclaration des marchandises spéciales et le manifeste, explique l'association professionnelle.
Selon l'Apram, cette "nouvelle" dématérialisation constitue un pas important dans la simplification et la facilitation des procédures dans l'objectif de parvenir, à brève échéance, à la situation de "zéro papier".
Abdelaziz Mantrach, président de l'Apram, a salué la mise en application de cette mesure qu’il attribue à "la volonté synergique observée ces dernières années entre les différentes parties prenantes du secteur, organismes publics et opérateurs privés".

Vincent Calabrèse

Jeudi 31 Décembre 2015



Lu 582 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse