Les portuaires nantais ont repris leurs marques en Afrique de l'Ouest


Le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire a effectué une mission commerciale en Afrique de l'Ouest. Un voyage coordonné par la CCI des Pays de la Loire qui lui a permis de rencontrer les portuaires et les acteurs économiques régionaux.


© NSNP A. Bocquel
© NSNP A. Bocquel
Après s'être rendus en Chine il y a deux ans, les portuaires nantais ont poursuivi cette année leur programme de missions commerciales par l'Afrique occidentale. Ils se sont rendus du 29 novembre au 5 décembre au Sénégal, en Côte d'Ivoire et au Bénin.
Jean-Baptiste Goüin, directeur de la Relation clients du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, explique : "Notre objectif était de nous repositionner en Afrique du centre-ouest. Nous devions reprendre contact à l'import comme à l'export à Dakar, à Abidjan mais aussi à Cotonou avec les représentants des armateurs sur place. Nous avons également identifié bon nombre d'exportateurs africains de fruits".
En matière de lignes directes, après avoir rappelé que l'Afrique de l'Ouest a représenté en 2014 environ 15 % du trafic conteneurisé et que CMA CGM lui a permis de voir son activité progresser de 11 %, le directeur de la Relation clients du GPMNSN juge également que des armateurs globaux tels que Maersk et MSC constituent également les grands clients du terminal nantais.
"Nous nous devons de continuer à implanter des lignes directes sur le terminal de Montoir-de-Bretagne car l'atout de ce terminal est de représenter un "transit time" court sur l'Afrique de l'Ouest", a-t-il ajouté.
D'autre part, il juge que la région ligérienne comporte "un bassin de production et de consommation". Pour ce qui concerne l'import en conteneur "reefer", il évalue à 6 le nombre d'heures à effectuer par la route pour se rendre à Rungis en sortie du port nantais. La mission n'a pas dédaigné pour autant "les lignes feeders ayant choisi pour hub Algésiras ou Tanger et qui ne sont pas encore implantées à Montoir".

"Continuer à voir des lignes directes ou feeders s'implanter à Montoir"


Maryse Gérard, chef du service Commerce de l'établissement portuaire ligérien, rappelle que cette "mission exploratoire en Afrique de l'Ouest" constituait une "démarche partenariale avec la place économique" nantaise.

3.800 EVP échangés avec le Sénégal en 2014

"Nous avons également rencontré des acteurs présents dans le vrac tels que Sea Invest et Necotrans. Total était également associé à cette mission", détaille-t-elle, ajoutant que l'idée était de développer l'export de blé, de produits de travaux publics, de minerais et d'hydrocarbures.
À propos du Bénin, elle a expliqué : "C'est un pays avec lequel nous échangeons dans de moindres proportions (...). On nous a fait connaître le guichet unique portuaire mis en place par la Soget".
Le nombre d'EVP échangés avec le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Bénin a atteint 20.000 EVP en 2014, souligne la direction du Grand Port maritime.
Maryse Gérard estime à 3.800 le nombre d'EVP échangés avec Dakar, 3.300 avec Abidjan et 2.200 avec Cotonou l'an dernier.
L'Afrique de l'Ouest génère pour le port ligérien un trafic d'hydrocarbures de 3,4 millions de tonnes et de 100.000 tonnes de céréales.
Le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire prévoit de retourner dans les trois ports ouest-africains en 2016. En attendant, une mission se rendra aux Antilles dès le mois de janvier.

Vincent Calabrèse

Mercredi 16 Décembre 2015



Lu 132 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Décembre 2015 - 08:08 Rouen reste le port de l’Afrique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse