Les principaux accès au Havre bloqués par des manifestants



© Afcan
© Afcan
Les principaux accès routiers du Havre (Seine-Maritime) ont été bloqués jeudi 8 octobre par plusieurs centaines de manifestants, principalement de la CGT, provoquant des kilomètres d'embouteillages à l'entrée de la ville portuaire, dans le cadre d'une journée de manifestation nationale, a-t-on appris de source syndicale. Des barrages filtrants ont été mis en place peu avant 7 heures sur tous les axes principaux permettant d'accéder à la ville et au port, dont le rond-point menant au pont de Normandie. Il n'y a pas eu d'incidents, selon la gendarmerie. Peu avant 10 heures, les manifestants installés près du pont commençaient à lever les barrages. Les autres barrages étaient aussi en voie d'être levés. Des dockers CGT participaient à ces actions qui ont empêché également le passage de poids lourds voulant se rendre dans les principaux terminaux du port. "Cela s'est très bien passé du côté des manifestants", a indiqué le capitaine Gildas Reul, de la compagnie de gendarmerie du Havre. Les manifestants ont brûlé des pneus aux abords du rond-point menant au pont de Normandie. Selon le secrétaire général de l'union locale havraise de la CGT, Jacques Richer, les automobilistes ont été plutôt compréhensifs. "On a tenté de faire comprendre ce qui se passait", a-t-il dit. Les manifestants prévoyaient vers 10 heures de se déplacer vers Octeville-sur-Mer pour venir soutenir des salariés du groupe Sidel (bouteilles plastique) qui tenaient leur propre barrage pour protester contre le plan social prévu dans leur usine, susceptible de supprimer 190 emplois. Le plan social prévoit 209 suppressions de postes, dans sa principale unité, Sidel Blowing (machines de soufflage de bouteilles en polytéréphtalate d'éthylène, PET), et 25 créations ailleurs. Dans ce groupe français international, ancien leader mondial du secteur, et dont le siège historique a longtemps été basé à Octeville, un total de 360 emplois doivent être supprimés et une restructuration entreprise pour retrouver de la compétitivité. Le plan social donne actuellement lieu à des discussions avec la direction, dont le délai a été récemment repoussé au 12 février.

AFP

Jeudi 8 Octobre 2015



Lu 271 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse