Les récoltes de céréales s'annoncent catastrophiques



En pleine moisson, le premier syndicat agricole a déclaré mercredi 27 juillet s'attendre à une récolte française de blé en baisse d'un quart après les pluies du printemps. "La situation est d'une très grande gravité, c'est du jamais-vu", a alerté Philippe Pinta, président du syndicat Orama, la branche "grandes cultures" de la FNSEA. Mi-juillet, le ministère de l'Agriculture avait annoncé s'attendre à une baisse de 10 % de la production. La récolte 2015 de blé, considérée comme exceptionnelle, avait atteint 41 millions de tonnes. Cette année, elle devrait être proche de 30 millions de tonnes, selon le syndicat. Si ces estimations se confirment, il s'agirait de la plus faible production depuis treize ans. En cause, la très forte humidité en mai-juin, qui a favorisé l'apparition de maladies, et le manque de luminosité qui a empêché les épis de blé de mûrir correctement.
Alors que la moisson bat désormais son plein en France, premier producteur et exportateur européen de blé, Orama, table également sur des rendements à l'hectare en très forte baisse. "Il y a des catastrophes qu'on n'imagine pas", avec dans certaines fermes des rendements "trois fois moins élevés que d'habitude", ainsi que "la moitié ou les trois quarts du chiffre d'affaires en moins", a souligné Philippe Pinta.
"C'est la double peine : il n'y a pas de volumes et pas de prix", explique Arnaud Rousseau, de la FDSEA Seine-et-Marne. Les cours mondiaux du blé sont en actuellement bas car l'offre est très abondante à travers la planète. De très bonnes récoltes sont de nouveau prévues aux États-Unis, en Russie et en Ukraine, empêchant une remontée des prix internationaux qui apporterait une bouffée d'oxygène aux céréaliers français. Les ventes à l'étranger suscitent des inquiétudes, alors que la France exporte normalement la moitié de sa récolte. Or, certains grands acheteurs comme l'Algérie sont très exigeants sur la qualité. Et le blé français est actuellement plus cher que ses concurrents internationaux.

Emmanuelle Michel

Jeudi 28 Juillet 2016



Lu 232 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse