Les routiers grecs s'installent chez leurs voisins



© Renault Trucks
© Renault Trucks
Confrontées à une imposition de plus en plus lourde et à l'augmentation des charges sociales, de nombreuses entreprises grecques ont trouvé refuge ces dernières années dans les pays voisins, notamment en Bulgarie, à Chypre ou à Malte, selon les experts qui s'inquiètent des effets de ce "business run". "Au total 11.500 entreprises grecques ont ouvert des comptes bancaires ou se sont enregistrées à la Chambre de commerce bulgare depuis 2012, année du pic de la crise grecque, dont 30 % l'année dernière", a indiqué Christos Kazantzis, président de la Chambre gréco-bulgare de commerce. Il s'agit surtout d'entreprises de transport routier mais aussi d'entreprises d'import-export affectées par le contrôle des capitaux, imposé en Grèce fin juin pour éviter que les liquidités ne quittent le pays, sur fond, à l'époque, de crise des relations entre Athènes et le reste de la zone euro. L'économiste Dimitris Bibas, conseiller de l'Association grecque de petites et moyennes entreprises (GSEVEE), constate que "l'imposition, les salaires ou le coût de création d'une entreprise sont plus bas dans ces pays qu'en Grèce". Avec un taux d'impôt sur les sociétés d'environ 30 % en moyenne, la Grèce est loin devant la Bulgarie ou Chypre où ce taux est de 10 et 12,5 %, relève Christos Kazantzis. Alexandros Ikonomakos s'est résolu il y a deux ans à transférer sa société d'importation de matières premières textiles à Petritz, petite ville bulgare près de la frontière avec la Grèce. Outre les problèmes bureaucratiques et de lourde imposition, Alexandros Ikonomakos déplore "l'énorme retard pris dans le remboursement de la TVA par l'État" en Grèce, ce qui "bloquait presque un tiers de son capital". Vassilis Korkidis, directeur de la Fédération grecque du commerce, s'inquiète de cette fuite et appelle le gouvernement "à prendre des mesures pour inciter l'entrepreneuriat en Grèce en stoppant la surfiscalité".

Hélène Colliopoulou

Mercredi 13 Janvier 2016



Lu 210 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse