Les routiers maintiennent la pression avant les négociations



Les conducteurs poids-lourds ont annoncé la prolongation de leur mouvement jusqu'à mardi, jour des négociations © Michel Durand
Les conducteurs poids-lourds ont annoncé la prolongation de leur mouvement jusqu'à mardi, jour des négociations © Michel Durand
Poids lourds bloqués, périphériques saturés et zones industrielles interdites d'accès : la grève des routiers a pris de l'ampleur, selon les syndicats, qui continuent de faire pression sur le patronat, à la veille de nouvelles négociations. "Le patronat a voulu voir, comme au poker. Là je pense que ça va lui coûter cher", s'est réjoui lundi 19 janvier le patron de la CGT Transports, Jérôme Vérité, jugeant "impressionnante" la mobilisation. Selon lui, le mouvement ne cesse de "prendre de l'ampleur", notamment dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, où les grévistes "sont en train de multiplier les points de blocage". Lundi en début d'après-midi, c'est l'Ouest du pays qui menait la fronde, avec des perturbations importantes à Bordeaux, Nantes, Rennes et surtout Caen, le "record" avec près de "600 camions" bloqués, selon Jérôme Vérité. "Depuis 2013, il n'y a pas eu d'augmentation conventionnelle, on tiendra le coup quoi qu'il arrive!", a prévenu Jean-Louis Delaunay (CGT), qui participait à l'opération escargot. Routier lui-même depuis trente ans, le syndicaliste a indiqué qu'il gagnait aujourd'hui "1.741 euros net, ancienneté comprise et c'est 2 % au-dessus de la convention...".
Le mouvement de grogne a été lancé par une intersyndicale CGT, FO, CFTC et CFE-CGC en décembre, après une dernière séance de négociation annuelle obligatoire (NAO) jugée infructueuse.
Syndicats et organisations patronales se retrouvent mardi 20 janvier à Paris pour relancer les discussions. Sans grand espoir d'aboutir à un compromis. Les négociations "s'annoncent très tendues", a indiqué Patrice Clos, le responsable de FO Transports, qui réclame une revalorisation salariale de 5 % pour tous les salariés. Le patronat devrait présenter mardi une "proposition améliorée" de "1 % à 2 % de hausse selon les coefficients", a expliqué Nicolas Paulissen, délégué général de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).
L'OTRE, qui représente les TPE et PME, met en avant les propositions déjà faites en décembre: "revalorisation de 1,9 % sur les salaires de bas de grille, de 1,3 % sur tous les autres coefficients, de 2 % sur les frais de déplacement". Mais les grévistes ont annoncé la couleur: ils poursuivront leur grève "au moins jusqu'à mardi".
Jérémy Talbot

AFP

Lundi 19 Janvier 2015



Lu 60 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse