Les services Afrique en mouvement


Les services africains de ligne régulière ont évolué ces dernières semaines sous les effets du gigantisme, de la recomposition du secteur et de l'ouverture du continent à l'Asie.


© Bolloré
© Bolloré
Les liaisons maritimes africaines ont été concernées par les restructurations de ces derniers mois dans le secteur de la ligne régulière, ainsi que par des évolutions à plus long terme.
Les échanges entre l'Asie, la Chine en tête, et l'Afrique s'accentuent et le nombre de services maritimes réguliers directs entre les deux continents est en augmentation. Maersk Line, via sa filiale Safmarine, vient ainsi d'étendre à la Chine son service hebdomadaire entre l'Asie du Sud-Est et l'Afrique de l'Est. "Mashariki Express", la ligne qui reliait Tanjung Pelepas, Mombasa, Dar Es Salaam, Tanjung Pelepas, Laem Chabang et de nouveau Tanjung Pelepas, touche désormais Ningbo, Nansha, Singapour, Mombasa, Dar Es Salaam, Tanjung Pelepas et Ningbo.
Le port malaisien de Tanjung Pelepas n'est plus desservi dans les deux sens, les feeders vers la Thaïlande prenant le relais du trajet Sud-Nord. Le service continue d'être assuré au moyen de sept navires de 2.500 à 4.500 EVP pour une rotation complète de sept semaines.
Deux nouveaux navires de 3.398 EVP affrétés par Maersk ont rejoint le service les 2 et 9 décembre au départ de Ningbo. Il s'agit des "Express Spain" et "Express Argentina", précédemment affrétés par Hanjin Shipping sous les noms de "Hanjin Algeciras" et de "Hanjin Buenos Aires".

Services Asie et consolidations

Pacific International Lines (PIL) a également restructuré ses services reliant l'Asie à l'Afrique de l'Est et à l'océan Indien. La compagnie singapourienne a remplacé ses trois services existants par deux nouvelles rotations hebdomadaires. L'EAS se concentrait sur le Kenya, l'EA2 sur la Tanzanie et le Mozambique (Nacala) et le MZS sur l'océan Indien et le Mozambique.
Les deux premiers ont été fusionnés mais ont perdu leurs escales mozambicaines, qui ne sont plus assurées que par le nouveau MZS. Ce dernier connecte directement la Chine aux îles de l'océan Indien et à la côte Est africaine alors que les conteneurs chinois devaient jusque-là être transbordés à Singapour. Le nouveau dispositif emploie 18 navires de 1.500 à 3.500 EVP, contre 23 unités de 1.500 à 2.700 EVP jusqu'en novembre.

"Les nouveaux porte-conteneurs de grande taille ont des conséquences sur les lignes africaines"


L'EA2/EAS escale désormais à Dalian, Xingang, Ningbo, Nansha, Singapour, Colombo, Mombasa, Dar Es Salaam, Colombo, Singapour, Davao, Shanghai, Dalian en 9 semaines grâce à 9 porte-conteneurs de 2.600 à 3.500 EVP. Le MZS élargi touche Shanghai, Ningbo, Shantou, Nansha, Singapour, Port-Louis, Port Réunion, Toamasina, Maputo, Beira, Nacala, Singapour, Huangpu et Shanghai, lui aussi en 9 semaines avec 9 navires de 1.500-1.800 EVP.
Les livraisons aux armateurs de nouveaux porte-conteneurs de grande taille alignés sur les routes Est-Ouest ont des conséquences sur les lignes africaines. L'arrivée de deux navires de 19.500 EVP sur l'AE1/Shogun de Maersk Line et MSC a fait glisser deux navires de la classe "E", "Edith Maersk" et "Eugen Maersk", vers le service pendulaire des armateurs danois et italo-suisse. Ce dernier mouvement a déplacé une unité de 13.050 EVP – "MSC Ariane" – vers la ligne Africa Express Asie-Afrique du Sud et de l'Ouest de l'alliance 2M, qui intègre progressivement des navires de 13.000 EVP.
La restructuration du secteur (fusions et rachats) ainsi que la refonte des alliances stratégiques pèsent sur l'ensemble des liaisons maritimes mondiales. L'Afrique ne fait pas exception. Ainsi, Hapag-Lloyd a cessé de desservir Lagos-Apapa dans le cadre de sa liaison West Africa Express (WAX) afin de raccourcir les temps de transit depuis l'Europe vers Tema et Abidjan. Depuis le début de l'année, ce service était opéré conjointement avec Arkas, via un accord de partage de navires.
Le fret à destination du port nigérian est donc transbordé depuis le 5 décembre à Tanger-Med, où deux services Méditerranée-COA prendront le relais. L'un, déjà proposé par Hapag-Lloyd, est une liaison opérée par Arkas, Zim, Cosco et Messina accessible grâce à un accord d'achat de slots (WAS/MAF/MAF1) et l'autre est issu d'un nouveau partenariat de l'armateur allemand avec UASC et CMA CGM pour utiliser des capacités sur leur service WAF1/Euraf2.
Le retrait de l'escale nigériane a raccourci de six à cinq semaines la rotation du WAX, qui est assurée par autant de navires de 1.700 EVP. C'est celui opéré par Arkas qui est sorti du service. La compagnie turque reste associée au service comme acheteur d'espaces, comme UASC, qui le commercialise sous le nom de WAF4. La nouvelle rotation comprend Anvers, Hambourg, Tanger, Casablanca, Dakar, Tema, Abidjan, Tanger et Anvers.
Le WAF (WAF1/Euraf2), opéré par UASC et CMA CGM, couvre Tanger-Med, Algésiras, Cotonou et Lagos (Apapa et Tincan). Cette évolution est pour Hapag-Lloyd un pas de plus vers l'intégration d'UASC, en cours de finalisation.

Franck André

Mardi 20 Décembre 2016


Tags : afrique, asie

Lu 1380 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse