Les sociétés d'autoroutes s'insurgent contre le premier rapport du régulateur


L'Association des sociétés françaises d'autoroute (Asfa) a dénoncé "le caractère tendancieux" du rapport annuel de l'Arafer dans lequel le nouveau gendarme de l'autoroute s'est interrogé sur l'attribution des marchés de travaux à des sociétés de BTP liées aux réseaux autoroutiers.


Les sociétés d'autoroutes n'apprécient pas les termes choisis par l'Arafer à leur encontre © Eiffage Autoroutes
Les sociétés d'autoroutes n'apprécient pas les termes choisis par l'Arafer à leur encontre © Eiffage Autoroutes
Dans son premier rapport annuel sur le sujet, publié le 29 juillet, l'Arafer – qui a pris le relais de la Commission nationale des marchés en tant qu'Autorité de régulation des autoroutes – s'est interrogée sur des "écarts de prix" entre les coûts estimés et réels des marchés passés par les sociétés concessionnaires, et un "niveau élevé" d'attribution de ces marchés aux filiales de BTP des maisons-mères des concessionnaires.

"Présentation insidieuse et procès d'intention"

Les sociétés concessionnaires "s'étonnent (...) du fait qu'assez systématiquement, les informations recueillies dans ce contrôle soient présentées d'une façon qui nourrit l'interrogation, voire alimentent une certaine suspicion à l'égard des procédures de passation des marchés", a écrit le président de l'Asfa Jean Mesqui dans un courrier en date du 29 juillet, publié le 5 août et adressé à Bernard Roman, le président de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières. "La critique de la prépondérance du critère prix dans le choix des attributaires paraît étonnante, alors même que les dossiers d'appel d'offres par nature très détaillés (...) laissent peu de champ à l'expression d'autres critères", poursuit-il.
Les sociétés autoroutières (dont font partie des filiales des groupes Vinci et Eiffage) s'inquiètent également "de la présentation insidieuse mettant en valeur une soi-disant prépondérance des entreprises liées (appartenant au même groupe, NDLR), qui ne peut évidemment se considérer sur la seule année 2015". Elles regrettent par ailleurs "la publication du rapport dans la presse et sur internet sans même qu'il y ait eu information préalable des concessionnaires".
Qualifiant le rapport de "procès d'intention qui ne dit pas son nom" et dénonçant "le caractère tendancieux du texte", Jean Mesqui a demandé à Bernard Roman une audition à la rentrée de septembre.
Filiales pour la plupart des géants français du BTP Eiffage et Vinci, ainsi que de l'espagnol Abertis, les sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA) exploitent plus de 9.000 kilomètres d'autoroutes en France, sur un total d'environ 12.000 km.

AFP

Lundi 8 Août 2016



Lu 298 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse