Les suppressions de services arrivent sur le transpacifique


Après la route maritime Asie-Europe, c'est au tour des liaisons transpacifiques de connaître une réduction importante de capacité alors que la saison haute commence à peine.


La capacité sera réduite de 16.000 EVP par semaine cet été sur le trade transpacifique © Port of Oakland
La capacité sera réduite de 16.000 EVP par semaine cet été sur le trade transpacifique © Port of Oakland
Cosco vient de suspendre son service Amérique-Asie Container (AAC). L'armateur chinois déployait des navires de capacité comprise entre 8.500 et 10.000 EVP sur cette liaison entre l'Extrême-Orient et la côte Ouest des États-Unis. La dernière rotation Ouest-Est a débuté le 8 juin depuis le port chinois de Lianyungang.

Mouvement inédit

La suspension de ce service n'est que le dernier en date d'un mouvement général de réduction de capacité. Après les suppressions de services complets sur la route Asie-Europe, il s'agit d'un ajustement sans précédent sur ce trade à ce moment de l'année. La pression sur les taux de fret est telle que les armateurs retirent des capacités au moment où débute la saison haute du secteur.
Cosco n'est pas seul sur l'AAC puisque CMA CGM, UASC, Hamburg Süd et PIL prennent des espaces sur les navires chinois (suivant cinq partenariats distincts).
Il s'agit du service le plus important parmi ceux devant être suspendus cet été, relève Alphaliner, même si cette diminution de l'offre doit être partiellement compensée par le renforcement sur cette même route du service "CEN" de Cosco, dont la capacité par navire passera de 8.500 à 13.000 EVP.
Sur le même trade, l'alliance G6 a d'ores et déjà annoncé l'arrêt de son CC1 et Ocean Three la suppression de son Manhattan Bridge/AAE3/AUC 2/ASUS assuré en partenariat avec Hamburg Süd. Dès la fin du mois de juin, ces ajustement retireront des mers 20 porte-conteneurs de 4.000 à 8.000 EVP de capacité.

© Port of Oakland
© Port of Oakland
Pour le consultant, "les compagnies semblent avoir surestimé la croissance de la demande pour le fret transpacifique et sont maintenant obligées de réduire tardivement leur offre". D'après ses calculs, la capacité qui sera retirée du marché transpacifique cet été atteindra globalement 16.000 EVP par semaine, ce qui correspond à une diminution de 1 % de l'offre sur ce trade comparé à l'été 2015.

"Les compagnies semblent avoir surestimé la croissance de la demande transpacifique"


Si la baisse est aussi faible, c'est parce que ce phénomène ne concerne qu'une partie des lignes transpacifiques. En même temps que la capacité entre Asie et côte Ouest américaine est réduite de 3 %, celle déployée entre Asie et côte Est augmente de 4 %. Alphaliner explique cela par la reconfiguration en cours des services qui emprunteront le canal de Panama agrandi. À compter de l'inauguration des nouvelles écluses le 26 juin, les armateurs ont prévu d'aligner des navires nettement plus larges qu'auparavant, ce qui augmentera la capacité déployée depuis et vers la côte Est.

Taux de fret en berne

Les réductions de capacité doivent permettre aux opérateurs de s'offrir un peu de marge alors que la demande est faible. Alphaliner relève que, pour cette raison, plusieurs armateurs ont décidé de reporter l'entrée en vigueur de leur surcharge estivale de 200 dollars par EVP (Peak Season Surcharge), habituellement appliquée entre le 15 juin et le 1er juillet. Le 14 juin, le taux de fret spot depuis Shanghai (SCFI) atteignait 400 dollars par EVP vers la côte Ouest des États-Unis et 825 par EVP vers la côte Est, en baisse respectivement de 44 % et 47 % sur un an.
Certes, le volume de conteneurs échangés entre l'Extrême-Orient et l'Amérique du Nord a augmenté de 4,1 % sur les cinq premiers mois de 2016, mais cette évolution s'explique avant tout par les longues grèves qui ont affecté les ports américains de la côte Ouest l'an dernier à la même époque.

Franck André

Vendredi 17 Juin 2016



Lu 741 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse