Les syndicats d'Air France inquiets pour l'emploi dans les escales


Air France a répété vendredi 25 septembre en comité central d'entreprise qu'elle écartait tout plan de licenciements massif à la maintenance et au sein du "hub" de Roissy, sans toutefois atténuer l'inquiétude grandissante pour l'emploi dans les escales, selon la CGT.


© Air France
© Air France
Les syndicats d'Air France sont inquiets pour l'emploi dans les escales. L'ensemble des élus du personnel, à l'exception de la CFE-CGC absente, ont d'ailleurs initié une procédure de droit d'alerte pour le comité central d'entreprise du 5 octobre, afin de questionner la compagnie sur le sujet. Le Code du travail permet au CCE de "demander à l'employeur de lui fournir des explications" quand il "a connaissance de faits de nature à affecter de manière préoccupante la situation économique de l'entreprise".

Grève à Marseille le 5 octobre

Or, les syndicats redoutent de nombreux licenciements dans les escales du sud de la France, "à Marseille et en Corse" principalement, a indiqué Didier Fauverte, secrétaire (CGT) du comité central d'entreprise d'Air France. La CFDT a d'ailleurs déposé un préavis de grève à Marseille le 5 octobre, différent de l'appel national lancé par FO, la CGT et UNSA Aérien, a-t-on appris de sources concordantes. La direction de la compagnie tranchera ce jour-là entre le plan de développement "Perform 2020", actuellement en discussion avec les syndicats de navigants, et le "plan B" de réduction de la flotte long-courrier, qui mettrait en péril de nombreux emplois. Mais même en cas d'accord avec les navigants, des licenciements sont envisagés. Dans un courrier interne, le président d'Air France, Frédéric Gagey, a ainsi expliqué que "Perform" permettrait "d'éviter les départs contraints", "à l'exception de quelques secteurs où, sauf à trouver des solutions par la négociation, nos coûts sont si décrochés du marché qu'ils mettent en péril toute l'activité concernée". Pour la CGT, il ne fait "aucun doute" que les escales sont visées. Le dernier plan de départs volontaires à Air France vise 500 postes parmi les personnels au sol, principalement dans les escales.

AFP

Lundi 28 Septembre 2015



Lu 163 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse