Les syndicats de l'ex-SNCM contre la cession à Corsica Linea



Le jugement du tribunal de commerce précise que l'ex-SNCM ne peut faire entrer de nouveaux actionnaires qu'à hauteur de 49 % © Franck André
Le jugement du tribunal de commerce précise que l'ex-SNCM ne peut faire entrer de nouveaux actionnaires qu'à hauteur de 49 % © Franck André
Les représentants des salariés de Maritima Ferries se sont prononcés en majorité contre une cession de la compagnie née des cendres de la SNCM à Corsica Linea lors d'un CE mardi 22 mars à Marseille.
"L'intersyndicale est défavorable à la cession", a indiqué le représentant de la CFE-CGC Pierre Maupoint de Vandeul, précisant que seuls les représentants du STC (Syndicat des travailleurs corses) s'étaient prononcés en faveur de la cession à 100 % de la compagnie.
Maritima Ferries est détenue par l'homme d'affaires corse Patrick Rocca, qui entend céder la compagnie à Corsica Linea, un de ses concurrents malheureux à la reprise de la SNCM, appartenant à l'entrepreneur corse François Padrona. "On est dans un esprit de construction", ont toutefois affirmé les syndicats.
"Il appartient au tribunal de commerce de se prononcer sur ce projet de cession à 100 % qui sort du cadre du jugement du 20 novembre 2015", a ajouté le représentant de la CFE-CGC. Dans ce jugement, le tribunal de commerce, qui avait désigné Patrick Rocca comme repreneur de la SNCM, précisait que celui-ci ne pouvait faire entrer de nouveaux actionnaires qu'à hauteur de 49 %.
Les syndicats déplorent également qu'au cours de ce nouveau CE plusieurs questions soient restées sans réponse, notamment sur "le potentiel fret de Corsica Linea", ou "sur les pertes de Corsica Linea". Selon une source proche du dossier, Corsica Linea, filiale de Corsica Maritima associée au groupe Berrebi, aurait accumulé quelque 670.000 euros de pertes jusqu'à la décision du tribunal de commerce de Marseille début mars qui lui avait interdit d'exploiter une ligne de fret entre Corse et le continent lancée pour concurrencer Maritima Ferries. Corsica Maritima et l'armateur Daniel Berrebi étaient tous deux candidats à la reprise de la SNCM.

AFP

Mercredi 23 Mars 2016



Lu 265 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse