Les syndicats de la SNCM demandent le report du changement d'actionnaires


La quasi-unanimité des syndicats de la SNCM a demandé officiellement lundi aux actionnaires de la compagnie, l'État et Veolia Transdev, le report de la modification de l'actionnariat qui doit théoriquement intervenir au 30 juin.


© Franck André
© Franck André
Dans une motion, les organisations syndicales et les élus du comité d'entreprise de la SNCM, qui s'est réuni le 24 juin, "déclarent leur défiance à l'encontre des actionnaires de la SNCM, État et Transdev". Ils "réclament sans délais, l'arrêt de la remontée des 66 % du capital de (l'armateur) la vers Veolia Environnement au 30 juin prochain". Élus du CE et syndicats "font le constat qu'ils ne peuvent toujours pas émettre un avis concernant le projet de remontée des 66 % de la SNCM vers Veolia Environnement" en raison de réponse manquante ou insuffisante sur plusieurs points.

"Pas de réponse sur le rôle de l'État actionnaire"

Les élus soulignent qu'ils n'ont pas eu de "réponse sur les modifications ou non du rôle de l'État actionnaire", notamment sur le "maintien de la minorité de blocage", le "maintien de ses droits de veto sur les choix stratégiques de la société" et la garantie de l'unicité de la SNCM" et de sa présence sur la desserte de la Corse et du Maghreb, le "maintien de la garantie de l'emploi" et du pavillon français. Ils déplorent dans la même motion l'absence d'information sur le financement du renouvellement des navires prévu par le plan adopté en conseil de surveillance du 20 juin et présenté en comité d'entreprise le 25 juin, un plan qu'ils qualifient de "dégradé".
Ils reprochent à ce plan d'entreprise d'être lié à l'attribution de la délégation de service public (DSP) corse alors que celle-ci "peut intervenir le 26 juillet prochain"
Aujourd'hui détenue à 66 % par Veolia Transdev , une coentreprise partagée à égalité entre Veolia Environnement et la Caisse des dépôts (CDC), la SNCM doit au 30 juin passer sous le contrôle du seul Veolia, qui récupérerait ainsi ces 66 %. La motion est signée par les syndicats CGT, SAMMM, CFE-CGC, CFDT, CFTC, et soutenue par FO, qui n'est pas représenté au comité d'entreprise.

AFP

Mardi 25 Juin 2013



Lu 198 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse