Les taux de fret font plonger le résultat d'Hapag-Lloyd


Les résultats semestriels d'Hapag-Lloyd sont en baisse malgré la hausse significative des volumes transportés, la faute à une chute des taux de fret. L'armateur allemand prévoit de nouvelles économies avant l'intégration des activités de CSAV, attendue comme un bol d'air.


© Hapag-Lloyd
© Hapag-Lloyd
Hapag-Lloyd a réalisé un bon premier semestre 2014 du point de vue des volumes transportés, tirant son épingle du jeu sur "un marché difficile". Ceux-ci ont augmenté de 5,8 %, à 2,9 millions d'EVP.
Pourtant, les résultats du premier armateur allemand de ligne régulière ont subi un net recul. En cause, la chute des prix du transport sur la période.

1.424 dollars par EVP

"Le taux de fret moyen a reculé, du fait de la rude concurrence qui s'exerce sur le marché, explique l'armateur. Après un premier trimestre faible, ce qui est habituel dans le secteur de la ligne maritime régulière, le redémarrage du deuxième trimestre n'a pas atteint le niveau espéré". Le taux de fret moyen s'est donc établi à 1.424 dollars au premier semestre 2014, soit 98 dollars de moins qu'au cours de la même période un an plus tôt et une baisse de 6,4 %.
Le chiffre d'affaire de janvier à juin a atteint 3,21 milliards d'euros, en diminution de 4,6 %. En plus de la mauvaise tenue des taux de fret, la direction d'Hapag-Lloyd invoque la faiblesse du dollar pour expliquer la réduction de ses recettes, qui, selon elle, auraient été stables autrement (- 0,1 % d'après ses calculs).

"La fusion avec CSAV rapportera au moins 300 millions d'euros par an"


Malgré la baisse des dépenses opérée par le groupe, qui a poursuivi son plan d'économies, Hapag-Lloyd n'a pu éviter une baisse significative des résultats. Son Ebitda est ainsi passé de 171,8 millions d'euros au premier semestre 2013 à 67,2 millions et son résultat d'exploitation est devenu négatif de 73,7 millions d'euros, alors que l'armateur avait dégagé un bénéfice de 13,5 millions après six mois l'an dernier. Le résultat net part du groupe a plongé à - 173,3 millions, contre - 72,7 millions lors de l'exercice précédent. Il comprend les coûts non exceptionnels liés à l'opération de rachat de l'armateur chilien CSAV.
Les coûts liés à l'activité de transport avaient pourtant été réduits de 79 millions d'euros comparé à l'année précédente, à 2,9 milliards, malgré la hausse assez importante des volumes transportés. Le coût moyen par EVP transporté a été de 1.372 dollars, soit 57 dollars de moins qu'au premier semestre 2013.

De nouvelles économies

"Le fait que nous terminions sur ce résultat insatisfaisant malgré de nets efforts de réduction des coûts est dû à l'évolution décevante des taux de fret sur toutes les routes maritimes", a commenté Rolf Habben Jansen, le directeur général d'Hapag-Lloyd. Ce dernier table sur un redressement d'ici la fin 2014. Le résultat opérationnel devrait être "positif sur l'ensemble de l'année, bien que nettement inférieur à 2013".
Le patron compte sur de nouvelles économie : "Nous allons continuer à réduire les coûts et notre fusion avec CSAV nous permettra de réaliser des synergies qui devraient rapporter au moins 300 millions d'euros par an pour les prochains exercices".
Hapag-Lloyd rappelle que l'opération reste soumise à l'approbation d'une douzaine d'autorités de la concurrence à travers le monde. "Cependant, la première étape importante a été franchie fin juillet avec l'accord donné par celle des États-Unis". Le groupe allemand espère que le rapprochement sera effectif au dernier trimestre de cette année et qu'il pourra profiter de cette intégration "le plus tôt possible après la clôture de ses comptes".

Franck André

Jeudi 14 Août 2014



Lu 386 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse