Les trafics de substitution au pétrole sur la sellette


À fin septembre, le Grand Port maritime de Marseille affiché un trafic cumulé de 60,7 millions de tonnes. Selon Jean-Claude Terrier, le président du directoire de l'établissement portuaire, les 3,5 millions de tonnes manquantes viennent du nouveau recul des hydrocarbures dus à la crise du raffinage qui affecte l'Europe. La croissance du trafic conteneurisé apporte une compensation.


© GPMM
© GPMM
Hydrocarbures toujours en baisse, conteneur et trafic passagers de croisière en progression... Les tendances lourdes pour 2013 devraient être pour le Grand Port maritime de Marseille, comme pour nombre d'autres ports de cette envergure, les mêmes que l'an dernier.
Pour Jean-Claude Terrier, "septembre est le premier mois où l'on peut comparer à périmètre constant l'activité avec l'an dernier vu que les derniers navires pour la raffinerie de Karlsruhe remontent à août 2012" suite à l'arrêt de SPSE.
Il regrette que le port phocéen porte également les traces du "choc pétrolier à bas bruit qu'on a vécu". Au total, "nous avons perdu une quinzaine de millions de tonnes", déplore-t-il, expliquant que Trieste a bénéficié de ce détournement de trafic pour des raisons tarifaires bien que le trajet fasse 50 km de plus. Reste à savoir quel sera cette année le chiffre d'affaires de Fluxel, la filiale du GPMM.

Fos-Mourepiane : déséquilibre entre les deux terminaux

L'établissement portuaire marseillais mise sur des trafics de substitution pour compenser cette tendance lourde qui ne devrait pas s'inverser dans les mois qui viennent. Jean-Claude Terrier est beaucoup plus confiant dans le conteneur qui continue sa croissance que dans la filière du gaz qui n'a pas connu une évolution favorable cette année.
Reste que le déséquilibre d'activité entre les deux bassins demeure. Si la croissance est toujours au rendez-vous chez Eurofos et Seayard, les deux opérateurs de Fos, l'activité sur le terminal de Mourepiane (Med Europe terminal - MET) continue d'être à la traîne. Pour le seul mois de septembre, Fos a marqué un bond de 15 % tandis que celui des bassins Est a reculé de 12 %. En cumul depuis le début de l'année, alors que le terminal conteneurs de Mourepiane a marqué un repli de 5 %, le trafic sur celui de Fos a connu une hausse de 7 %.

"La croissance du conteneur, alternative à la chute des hydrocarbures"


Le président du directoire ne tarit pas d'éloge pour le terminal à conteneurs de Fos, il regrette que MET n'arrive pas à attirer de nouveaux trafics pour retrouver les 30.000 boîtes qui lui permettrait d'atteindre l'équilibre. Selon lui, "cet objectif n'est pas inaccessible". Il se dit convaincu que l'opérateur doit fournir des efforts au plan tarifaire et effectuer des démarches commerciales auprès des armateurs susceptibles d'être intéressés par les bassins Est.
À propos du projet de chantier multimodal de Mourepiane, il estime qu'il permettra au terminal de capter des parts de marché supplémentaires. Évoquant la signature de la nouvelle délégation de service public (DSP) sur les ports corses, il se dit satisfait que ce soit le port phocéen et les deux armateurs locaux SNCM et La Méridionale qui en aient bénéficié. Il précise toutefois que la desserte de la Corse dans le cadre de la reconfiguration de la flotte a vocation à rester entre le quai du Maroc et Arenc tandis que, pour sa part, le trafic international doit être transféré vers le cap Janet.
Toujours en matière d'infrastructures, Jean-Claude Terrier a évoqué pour Fos le nécessaire aménagement du canal de fond de darse visant à améliorer la desserte fluviale. Au plan ferroviaire, le GPMM, dans le cadre du Contrat de plan État-Région (CPER) 2007-2013, prévoit un triplement du nombre de circulations quotidiennes. L'objectif est de passer de 21 à 60 trains par jour.
En matière de transport routier, le président du directoire du GPMM rappelle que l'établissement est partie prenante dans le contournement des communes de Miramas et de Port-de-Bouc. S'exprimant au titre de président de l'Union des ports de France (UPF), il souligne que les ports français sont très satisfaits des travaux de la Commission Mobilité 21 présidée par Philippe Duron.
Quant au projet de "déroctage" visant à rendre le chenal de Fos apte à accueillir les méga-porte-conteneurs, Jean-Claude Terrier indique que des études vont être lancées. Il convient que la tendance du moment est au gigantisme mais dit se méfier du futur "P3". Selon lui, il faut être prudent lorsqu'il s'agit de lancer des travaux "en prévision d'alliances qui peuvent se dénouer aussi vite qu'elles se créent".

Vincent Calabrèse

Mardi 8 Octobre 2013



Lu 51 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse