Les trafics fluviaux entraînent le port de Gand à la baisse


Malgré la croissance des activités maritimes, le trafic de Gand recule de 2,6 % en 2015. À 46,5 millions de tonnes, le port confirme son rôle de premier plan dans les vracs solides en Belgique.


Le port entre Lys, Escaut et mer du Nord a vu son trafic diminuer en 2015 ©  Port de Gand
Le port entre Lys, Escaut et mer du Nord a vu son trafic diminuer en 2015 © Port de Gand
Composé à 57 % d’échanges maritimes et à 43 % fluviaux, le trafic 2015 du port de Gand est le fruit de tendances contradictoires. D’un côté, son activité maritime progresse de 1,8 %. Elle se hisse à 26,4 millions de tonnes (Mt) avec à la clé un record dans les marchandises diverses conventionnelles (+ 12,3 %) portées par les produits sidérurgiques et le maintien des activités roulières à hauteur de 2 Mt. Sur ce segment maritime, Gand enregistre également des progressions dans les filières agricoles et les vracs liquides qui compensent la chute de 38 % des conteneurs. De l’autre, les flux de navigation intérieure se replient de 7,9 %, et totalisent 20,1 Mt soit le niveau de 2009. À l’exception des produits chimiques et sidérurgiques, la plupart des catégories de marchandises reculent ou sont stables à l’image des conteneurs fluviaux. Au final, le trafic gantois s’élève à 46,5 Mt, en recul de 2,6 %.

Brésil, Russie et Canada partenaires privilégiés

Sur le segment maritime, 71 % des échanges du port de Gand sont liés à des trafics deepsea avec le Brésil pour premier partenaire (3,3 Mt) à travers des importations de minerais de fer (70 %) et d’extraits de jus de fruits. Autour des produits sidérurgiques, la Russie se classe en deuxième position, suivie du Canada et de la Suède devant les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Lettonie et la Turquie. Bien qu’à proximité, la France arrive au neuvième rang de ces échanges maritimes, composés de biocarburants, ciment, huiles et céréales, devant la Norvège.
Les trafics maritimes contribuent aux deux-tiers des 16,7 Mt réalisés dans les vracs solides. Gand revendique la première place des ports belges sur ce segment.
En 2015, le port flamand a réceptionné 2.847 navires de mer, soit 46 unités de moins qu’en 2014 marquant une nouvelle hausse de la taille moyenne des bateaux en escale. Cette tendance se vérifie aussi dans la navigation intérieure. Au total, 13.424 unités fluviales ont été traitées par le port belge, un nombre en baisse de 7,8 %.

Érick Demangeon

Jeudi 28 Janvier 2016



Lu 340 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse