Les transatlantiques s’exposent à Lyon



© Musée de l’imprimerie
© Musée de l’imprimerie
Vous n’avez plus que quelques semaines, jusqu’au 1er septembre, pour découvrir l’intéressante exposition consacrée aux "Transatlantiques" au musée de l’imprimerie, en plein centre de Lyon. Le sous-titre de l’exposition, "Transatlantiques, l’épopée graphique des paquebots de légende", donne la raison de la tenue en ce lieu de cette manifestation orchestrée avec le soutien de l’association French Lines.


Le secteur des transports est depuis longtemps un gros producteur d’imprimés en raison de l’étendue et de la diversité des activités qu’il englobe au carrefour de l’industrie lourde (la construction navale), des transports et communications (services postaux et passagers) et du commerce (marketing des services). L’exposition commence donc par la présentation de nombreux documents administratifs, douaniers, d’assurances, de transferts d’actions et d’obligations… Une "paperasserie" riche, complétée ensuite, de façon plus légère, par des affiches, des brochures, des publicités, des étiquettes, menus, invitations, programmes qui illustrent la vie à bord de ces géants des mers.
"Pendant plus d’un siècle, dans le cadre de son activité, la Compagnie générale transatlantique a mis à contribution l’ensemble des techniques graphiques au service de la circulation de l’information. Elle a fait imprimer ses documents dans ses propres imprimeries, à terre ou à bord des paquebots", écrit Alan Marshall, directeur du musée, dans le catalogue de l’exposition coécrit avec Clémence Ducroix, secrétaire générale de l’association French Lines.
Au fil de l’exposition, on suit les péripéties des frères Péreire, Émile et Isaac, très impliqués dans les services d’échanges postaux et confrontés à la concurrence des Anglais avec la Peninsula Steam Navigation Co (future Peninsula & Oriental Company – P&O), de la British and North American Royal Mail Steam Packet Co (la Cunard Line), des compagnies allemandes que sont la Hamburg-Amerikanische-Packetfahrt-Aktien-Gesellschaft (Hapag) et la Norddeutscher Lloyd.
Il est question de nombreux bateaux aux fortunes diverses mais le "France", celui mis en service en 1912, long de 217 mètres, qui traversait l’Atlantique en 140 heures en consommant 2.400 tonnes de charbon, l’"Île de France" lancé en 1927, le "Normandie" et le "France" lancé en 1960, condamné en 1974, racheté en 1979 par la Norwegian Caribean Lines, inoubliable et splendide paquebot, occupent une large partie de l’exposition.

Annick Béroud

Lundi 12 Août 2013



Lu 150 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse